Pages: << 1 ... 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 ... 44 >>

07.01.13

Zone du Réseau des Fées ( Janvier 2013 )

Participants : Hervé et Jack

En décembre 2012 puis en janvier 2013, quelques journées de prospections sont effectuées sur la zone du Réseau des Fées , tant sur le côté suisse que sur le côté français.

Une nouvelle petite cavité est découverte et une sortie est alors consacrée pour entamer sa désobstruction. En peu de temps une fissure est dégagée et un léger courant d'air nous donnent bon espoir pour la suite ...

09:16:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, France

Caborne du Boeuf ( Janvier 2013 )

Participants : Hervé et Jack

Repérage de cavités dans le département du Jura en France avec une courte visite mais sympa à la Caborne du Boeuf. La première partie est spacieuse mais ensuite ça devient nettement plus petit et nous bénéficions en prime de conditions vraiment très humide !

La galerie d'entrée est vraiment jolie

Un beau gour

En principe ce boyau devrait être sec !

Mines de Dorénaz ( décembre 2012 - Janvier 2013 )

Participants : Hervé, Marc et Jack

Suite des travaux dans les mines du Chablais valaisans. Trois nouvelles galeries sont topographiées sur la commune de Dorénaz.

09:05:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, France

Grotte de l'Ermitage ( décembre 2012 )

Participants : Hervé et Jack

Visite de plusieurs cavités dans le département du Doubs dont la Grotte de l'Ermitage. Malgré l'épaisseur peu importante du calcaire à cet endroit, les dimensions sont surprenantes ...

01.01.13

17:39:00,
Catégories: Activités spéléo, Prospections, Fribourg

Prospection hivernale en Gruyère à l'Urqui et aux Artses

Les conditions sont idéales pour la prospection hivernale et la recherche des trous souffleurs. Après quelques hésitations, me voilà parti en Gruyère pour l'Urqui et le Vanil des Artses. J'y monte depuis Orgevaux, avec la route déneigée jusqu'à 1264 mètres. Le Vanil des Artses est toujours aussi impressionnant, avec des avalanches énormes qui sont descendues sur toutes la face depuis le sommet.
Vanil des Artses
A l'Urqui, le gouffre des Râta Volanna est ouvert dans la neige. Logique vu son courant d'air ! Autrement deux trous souffleurs sont repérés. Le premier ressemble au Gouffre de l'Urqui. Cependant, les coordonneés ne correspondent pas (565224/146874). A revoir sans neige !
Urqui - trou souffleur 1
Le deuxième (565179/146900) se trouve à proximité du gouffre des Râta Volanna, vers le panneau tourisme pédestre.
Urqui - trou souffleur 2
Autrement rien de particulier sur l'Uqui. Il est temps de monter sur le Vanil des Artses. C'est mon objectif principal, vu les découvertes récentes des Folliu-Bornés dans cette montagne.
Vanil des Artses
La stabilité du manteau neigeux est mauvaise. Un wroum et la fissuration du manteau neigeux me font vite renoncer à ce projet trop dangereux aujourd'hui.
avalanches - woum et fissuration
avalanches - woum et fissuration
Ce sera donc pour une prochaine fois, avec de meilleures conditions de neige.

Michel
www.speleologie.ch/mdemierre

14.12.12

07:04:00,
Catégories: Activités spéléo

Visite et Topo en Junee-Florentine, Tasmanie ( Décembre 2012 )

Quelques nouvelles d'une petite Suissesse en Australie, après un an sans spéléo...

Je suis partie pour une petite expédition en Tasmanie en compagnie de Mark du club montagne de mon université (ANUMC) et Phil du club universitaire de Sydney (SUSS). Petite : un week-end de 4 jours, dont trois passés sous-terre, c'est à peu près le maximum envisageable en dormant sous tentes au milieu des montagnes. La Tasmanie est à 2h de vol de Sydney, qui est à 4h de route de Canberra.


Mark et Phil posent à côté de notre voiture de location pleine de matos

La région où nous étions est appelée Junee-Florentine. C'est un karst situé à 3h de route au NW de la capitale Hobart, situé dans le Mt Field National park. C'est assez loin de tout, et abrite parmi les plus hauts arbres du monde dans une forêt humide inextricable.


Notre campement au milieu de la jungle

Le but de notre visite était de poursuivre l'exploration du réseau du Growling Swallet qui est composé d'une magnifique rivière souterraine et d'une multitude de gouffre y descendant (la plupart d'une profondeur de 200 à 300m). Le camp est monté à 50m du porche où la rivière s'engouffre (le seul endroit où on peut trouver de l'eau en surface dans la vallée).


Le porche d'entrée : Growling Swallet

Nous avons passé deux jours à équiper et faire la topo de l'un des gouffres, le Pendant Pot.


L'entrée du Pendant Pot


Mark venant d'équiper le premier puits

Au fond, nous suivons un fort courant d'air dans une galerie horizontale entrecoupée d'effondrements qui rétrécit jusqu'à proposer un étroit méandre du fond duquel on entend gronder la rivière ! Mark avait fait la première de ce segment lors de sa dernière visite et espérait trouver la connexion vers la rivière principale, ce qui ne sera finalement pas possible étant donné l'instabilité et l'étroitesse du passage.


Mark dans une des étroitures du segment final

Nous nous contentons donc d'une laborieuse topo. Après recoupement avec les données existantes, nous sommes au bon niveau et très près de la rivière principale...


Phil et Mark marchent ver l'entrée d'un des gouffres pour un peu de topo de surface (nous n'avons pas de GPS)

Le dimanche, Alan du club local (STC) nous rejoint dans l'objectif de faire la topo du fin fond du réseau principal, en amont d'un affluent. Après quelques kilomètres, nous levons quelques centaines de mètres de topo dans de belles galeries phréatiques, souvent remplies d'argile.


Un fossile Ordovicien !

Nous remontons ensuite le long de la rivière principale qui est assez haute en raison des chutes de la pluie de la veille. Des galeries étroites et boueuses munies de nombreuses échelles en corde et tubes PVC mènent finalement de nouveau à la rivière.


Une étrange meringue d'écume...

Une section grandiose très haute de plafond suit, de nombreux vers luisants sont présents au plafond... Quelques cascades escaladées plus tard, nous retrouvons la lumière du jour au travers du proche d'entrée !


Le Growling Swallet vu de l'intérieur

Un très chouette séjour et deux grottes magnifiques avec un peu de tout : des puits de 30-40m, des échelles scabreuses, pas mal de boue, plusieurs rivières souterraines, des étroitures...


Une spéléologue contente dans son matos tout neuf, sur un continent tout neuf...

A retenir :
- Les Australiens utilisent exactement le même matos que nous (Alan avait une Scurion par exemple) et le commandent chez Expé.
- La Tasmanie est très au Sud, il y fait froid en général.
- Rien ne sèche dans la forêt humide donc 3 jours de spéléo à la suite semble être un maximum...

Le site internet du club local : http://www.lmrs.com.au/stc/index.htm si jamais vous voulez plus d'infos !
Comme vous l'imaginez, je n'ai qu'une envie c'est d'y retourner...

Laure

03.12.12

15:13:00,
Catégories: Activités spéléo, Prospections, Vaud - Jura

Prospection dans le Bois des Caboules ( décembre 2012 )

Première sortie à ski de cette saison pour une journée de prospection dans la région du Bois des Caboules - Bois des Citernes (commune Le Chenit). Toute une zone est passée au peigne fin, mais il n'y a que des fissures de lapiaz ou des petites dolines sans aucune continuation.

26.11.12

10:13:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, Suisse - Vaud

Puits de la Venoge ( novembre 2012 )

Participants : Maurice, Marc, Patrick, Jean-Paul et Jack

Petite sortie en fin d'après-midi pour aller faire des mesures afin de préparer nos futurs travaux. Il y a dix jours, le puits débordait comme jamais (grosse crue) et aujourd'hui nous ne pouvons malheureusement pas aller jusqu'au départ du siphon car le niveau de l'eau est 2m plus haut !

Le puits de 5m

Zut, il y a trop d'eau !

En ressortant de la cavité, la nuit est tombée ...

Toutefois, nous avons quand même pu effectuer une partie des mesures et nous espérons maintenant qu'il y aura quand même une longue période d'étiage pendant cet hiver.

13.11.12

Galerie de Sanfins ( novembre 2012 )

Participants : Philippe et Jack + deux membres de Cum Grano Salis

En septembre 2011, nous avions participé aux Journées Européennes du Patrimoine en compagnie de l'association "Cum Grano Salis" dont le but est de promouvoir le patrimoine historique et culturel du sentier du sel.

Lors de ce week-end, la suite de la galerie derrière un énorme effondrement de blocs avait été découverte et en cette journée pluvieuse de novembre 2012 nous y retournons afin de faire la topographie.

Au départ, cinq membres du club étaient inscrits mais finalement nous nous retrouvons à deux avec un couple de l'association "Cum Grano Salis" pour commencer les relevés en refaisant l'ancienne partie jusqu'au grand réservoir.

Le grand réservoir

Après quoi, nous nous mettons au travail dans l'effondrement qui peut se contourner par des passages entre les immenses blocs et terminons la topographie dans la partie derrière l'effondrement.

A travers l'énorme effondrement

En ressortant en fin d'après-midi, la pluie à cessé et contrairement à la bouteille de Sauterne amenée par Pierre-Yves pour clore cette journée bien remplie, le retour sur l'autoroute aura un goût de bouchon !

Jack ( photos de Philippe)

06.11.12

Mines de Collonges - Acte 2 ( novembre 2012 )

Participants : Hervé et Jack

La météo ne permettant pas de monter en altitude, retour aux anciennes mines de charbon de Collonges après notre première sortie effectuée au mois de juin.

Mine no.1 : On espérait qu'il y ait moins d'eau, mais peine perdue car au départ on est obligé de se mouiller jusqu'aux cuisses et la suite sera parfois très "humide" (gros écoulements venant du plafond) ! Pour corser le tout, de nombreuses zones ne sont pas vraiment rassurantes car il y a des éboulements et beaucoup d'étais bien pourris.

Des étais en bien mauvais état (MD) !

Par contre cette mine, qui n'est pas du tout rectiligne, est joliment décorée par de nombreuses concrétions (stalactites, stalagmites, gours, coulées) colorées en rouge/brun par l'oxyde de fer.

Finalement, ce n'est que dans la partie terminale de la mine qui se divise en deux branches que le filon de charbon est atteint.

C'est après 463m de de topographie que nous ressortons mais plusieurs départs (galeries supérieures, puits, …) n'ont pas pu être relevés car l'accès est soit en trop mauvais état, soit impossible.

Mine no.2 : C'est la mine la plus *rassurante" (aucun étais), mais qui a été abandonnée avant que le filon de charbon ne soit atteint. Le développement topographié est de 137m.

Mine no.3 : C'est une galerie quasi rectiligne avec quelques annexes. Dans la première partie, il faut franchir une zone avec des éboulements et des étais, puis la suite est en bien meilleure état et c'est à nouveau vers la fin de la galerie que le filon de charbon est atteint.

Le développement topographié est de 506m, mais là aussi des annexes n'ont pas pu être relevés, notamment au terminus (rampe basse et remontante avec de nombreux étais pourris).

Après ces 1100m de topo, retour à la nuit tombante en prenant encore le temps de voir une ébauche de galerie. La suite des travaux sera pour une autre sortie ...

Jack

<< 1 ... 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 ... 44 >>