Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 43 >>

29.08.19

11:14:00,
Catégories: Activités spéléo, Prospections, Valais

Tsanfleuron ( août 2019 )

Participants : Jack

Grand soleil, mais avec une bise glaciale pour cette journée de prospection. Je monte par la crête au nord des Cloujons afin d'aller jeter un coup d'oeil à la perte 101, puis je part au sud dans les lapiaz de Mié autour du 115.

Rien trouvé de nouveau, mais en redescendant plus bas (vers 2300m) je repère un petit méandre de surface se terminant par un puits. Ce dernier avait sûrement déjà été repéré, mais devait alors être bouché par un névé. Il est bien corrodé, mais se termine malheureusement vers -7m par une fissure impénétrable. Dommage, il était bien situé pour une éventuelle jonction avec les Criquets Enragés (G16).

Le retour se fera en suivant la Combe des Cloujons afin d'éviter un peu la bise glaciale qui s'est intensifiée.

23.08.19

12:48:00,
Catégories: Manifestations

Sinterlaken 2019 ( août 2019 )

Participants GSL : Philippe, Claude-Alain, Patrick, Marc, Evelyne, Félix et Jack

Quelques photos souvenirs de ce 14ème congrès national de la SSS à Interlaken qui coïncide avec les 80 ans de la SSS et les 40 ans de la HRH.

L'équipe du GSL (manque Félix)

Le drapeau des 80 ans de la SSS avec les logos des clubs

Le concours SpeleOlympics

Prêt pour le souper

Set de table

Décoration au plafond

Photos de Marc (+ Maric pour la photo de groupe)

Un grand merci aux organisateurs de ce congrès.

17.08.19

06.08.19

Baume à Mounet - Acte 22 (août 2019)

Participants : Nicoleta, Eric, PierreDo, Philippe, Michaël, Alexandre et Jack

Et encore une nouvelle séance de désobstruction, de moins en moins facile car toujours plus profond, mais aussi toujours plus étroit.

Le premier tonneau de la journée

Le tonneau commence à souffrir et à se déformer

Alexandre, un renfort du GSR et copain à Michaël

Fissure impénétrable au bas du puits (photo : Eric)

Arrêt sur une fissure impénétrable estimée à 3-4 m de profondeur (mais propre !). Pour la prochaine séance, il faudra élargir afin de pouvoir faire passer le tonneau. Au bas, on approche des 30 m de profondeur ...

02.08.19

Karst de Mayen-Famelon - Zone C (juillet 2019)

Participants : Evelyne, Marco et Jack

Belle journée de prospection dans la partie sud-ouest de la zone C où c'est toujours la "jungle" (mais les marquages fait il y a 40 ans sont toujours là).

Au retour, on en profite pour prospecter aussi dans les grandes dalles quasi verticales qui marquent la limite entre les zones C et D.

Et tout au long de la journée, beaucoup de photos de fleurs, papillons, etc.

24.06.19

Grotte à Mahomet et prospection (juin 2019)

Participants : Evelyne et Jack.

Petite sortie à la Grotte à Mahomet pour faire quelques photos et voir si le nouveau genou "titanesque" de Jack tient le coup.

Après quoi, la journée se terminera par une prospection et une visite au Puits Vert pour y relever ses coordonnées avec un GPS.

10.06.19

Baume à Mounet - Acte 21 (juin 2019)

Participants : Hervé, Evelyne, Philippe C., Philippe G., Félix, Michaël, Laure, Pierre-Dominique, Patrick, Marc et Jack + visite de Vivien avec ses enfants (Virgil et Raphaël) et de Françoise pour la grillade de midi.

Après une sortie préliminaire par Marc et Hervé afin de détruire un bloc, c'est avec une équipe renforcée que démarre cette première sortie de l'année 2019 à Mounet. Après une série de gros blocs, étonnamments propres, les déblais sont de nouveaux très boueux.

Plus d'une quinzaine de tonneaux seront ressortis lors de cette séance qui se terminera dans la nuit avec des grillades autour d'un feu.

Dans les blocs ressortis, on peut mentionner qu'il y avait pour la première fois de nombreuses petites et jolies géodes de calcite.

Détail

La suite au prochain épisode ...

19.11.18

Baume à Mounet - Acte 20 (novembre 2018)

Participants : Evelyne, Eric, Félix, Philippe C. et Marc

Séance dans le froid et le brouillard pour cette fois sortir les gros blocs qui attendaient au fond depuis la dernière sortie de septembre.

La petite équipe du jour (photo : Marc)

Creuse avec les Stars (CALS)

Une pelle en terre, ça creuse gracieuse
Une pelle en terre, ça creuse modérément.
Deux pelles en seau, ça pèse, ça pèse
Deux pelles en seau, ça pèse lourdement.
Trois pelles de pierres, ça balance le bidon
Trois pelles de pierre, ça fait désobstruction.
Quatre pelles de boue, ça tire droit le câble
Quatre pelles de boue, ça colle comme glaise probable.
Cinq pelles de gravât, ça tend sur la poulie
Cinq pelles de gravât, ça tend la barre qui plie.
Six pelles de cailloux, ça remplit une brouette
Six pelles de cailloux, ça recouvre l’herbette.
Sept pelles d’os et rongeurs paralysés, ça pue les charognards
Sept pelles d’os et rongeurs paralysés, ça découvre le sépulcre de fuyards.
Huit pelles dans un courant d’air, ça donne de l’entrain
Huit pelles dans un courant d’air, ça fait déjà voir les Fées, enfin !
Neuf pelles d’acharnement, ça développe presque un attachement
Neuf pelles d’acharnement, ça fait aussi passer le temps.
Dix pelles aux fins fonds de 20 mètres, ça fait un puits à maints objets,
Dix pelles aux fins fonds de 20 mètres, ça fait la Baume à Mounet.

Evelyne

04.11.18

Gouffre du Chevrier (4 novembre 2018)

Participants: Eric, Pierre-Do, Laure, Félix, Philippe C. et Roger (géologue)

Le but de cette sortie est la pose d'un barrage au bas de la Grande Cascade et d'y faire une installation de mesure de pression de l'eau/débit, par un géologue.
Nous partons donc depuis le Chalet des Fers et nous préparons, et répartissons le matériel (il y en a une quantité non négligeable).

Gouffre du Chevrier (4 novembre 2018)

Gouffre du Chevrier (4 novembre 2018)

Ensuite direction du gouffre, et on descend jusqu'au bas de la Grande Cascade, et y faisons un point chaud.
Pendant ce temps, Roger, souvent aidé par Laure, installent le tout.

Gouffre du Chevrier (4 novembre 2018)

Au bout de quelques heures, le barrage est monté et les appareils sont installés, de même qu'un panneau.

Gouffre du Chevrier (4 novembre 2018)

Gouffre du Chevrier (4 novembre 2018)

Puis vient le temps de la remontée.
C'est là que survient l'accident, Roger se blesse à l'épaule en haut de la Grande Cascade.
La sortie sera du coup plus lente, mais tout le monde a géré, et tout le monde est dehors, bien épuisé.

Philippe C.

14.10.18

13:04:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, France

Visite interclub au Trou du Pic (Octobre 2018)

Participants : Hansruedi (organisateur), Daniel, Jean-Luc (notre guide local), Anna, Laure, Félix

Premier rendez-vous à 6h40 chez Anna à Lausanne. De là on part pour Sainte-Marie, dans le Doubs, où on a rendez-vous à 9h30. On rencontre Jean-Luc (d’un club local, qui nous a guidé dans la grotte) ainsi que Hansruedi (qui a organisé cette sortie interclubs) et son ami Daniel.

En fait ensuite une dizaine de minutes en voiture pour arriver à la grotte (qui est à 2 minutes à pied du parking). On commence par s’équiper : pour une fois, pas besoin de baudrier, en revanche il faut la combinaison néoprène (chaussettes et gants néoprènes conseillés, certains ont échangé leurs bottes contre des chaussures de canyon, mais ça se fait bien aussi en bottes). Il est vivement conseillé de mettre la combi spéléo au dessus de la néoprène, certains passages étant assez abrasif.

Jean-Luc nous explique ensuite l’origine du nom « Trou du Pic » : le réseau complet fait 7 km à vol d’oiseau de la perte à la résurgence, avec de nombreux siphons. Pour réussir à continuer les explorations, et ayant trouvé un réseau de belle taille (1.5km de belles galeries), ils ont décidé de forer une entrée artificielle juste avant le 4ième siphon depuis l’aval. Jean-Luc, qui en plus d’être prof de maths et de physique est également sourcier, a demandé aux plongeurs de placer une tête de pioche (en métal) en haut d’une des galeries qui semblaient être proche de la surface (2m d’après la topo). Horizontalement, il a très bien réussi à la localiser (moins de 2m de décalage), en revanche il y avait une erreur sur le placement de la résurgence sur la carte IGN, du coup ils n’ont pas du creuser 2m mais 12 !


L'entrée du trou est protégée par une lourde trappe qui ressemble à une bouche d'égout (cf photo ci-dessus : Jean Luc à la sortie) qui est cadenassée (il faut contacter Jean-Luc si on veut la visiter). A noter qu'il est conseillé de laisser la trappe ouverte pendant qu'on est à l'intérieur, car il est difficile de l'ouvrir depuis l'intérieur debout sur l'échelle.

On descends ensuite plusieurs échelles pour rejoindre une galerie semi-fossile (ie qui ne coule qu'en crue, mais avec plusieurs trous d'eau, certains montant un peu au dessus du bassin alors que le niveau d'eau est anormalement bas).

Cette première galerie est très concrétion :

Dont quelques belles excentriques:


A noter que certaines des plus belles concrétions sont bien cachées dans des fissures : ça vaut vraiment le coup d'avoir un guide, et Jean-Luc en était un excellent!

On arrive ensuite au collecteur, une rivière très tranquille quand le niveau d'eau est aussi bas qu'il l'a été lors de notre visite (mais qui peut devenir violente en cas de crue, noyant la galerie presque partout).
Laure avait acheté un crocodile gonflable en guise d’embarcation ...

... qui a crevé avant même d'avoir été mis à l'eau. Du coup, On a utilisé 4 kayaks (qui reste à demeure dans la grotte) et une chambre à air de camion comme embarcation pour les visiteurs, notre guide ayant pour habitude d'y aller à la nage (s'aidant par endroit de la corde fixée en main courante tout du long, qui permet de remonter le courant en cas de petite crue).

Au bout d'environ 300m de kayak, il y a environ 30m où il faut porter les kayaks (à 2 ça se fait très bien), puis de nouveau 300m de kayak avant d'arriver au siphon. De là, on peut encore faire une petite centaines de mètres à pied pour atteindre un petit lac aux aux noirâtres dont l'eau à l'air de ne jamais être renouvelée.

Ensuite on entame le retour, bien plus rapidement qu'à l'aller, principalement car on s'arrête beaucoup moins pour prendre des photos.

Bref, une superbe sortie à recommander, par contre néoprène indispensable et code du cadenas à demander (ou encore mieux, demander à Jean-Luc s'il est partant pour jouer le guide).

Photos : Anna
Texte : Felix

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 43 >>