Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 38 >>

28.05.17

18:41:00,
Catégories: Activités spéléo

Initiation Spéléo Alpine ( mai 2017 )

Encadrants: Luca, Alex, Laure & Pierre-Do

Participants: Guillem (GSL), Jérémie, Julien et Johan (CAS Vallorbe), Nath (CAS Jaman), Cédric, Anna, Megin, Jeanne, Fred

Samedi 13 mai

Par Cédric et Nath

Rendez-vous à 7h00 à Morges. Une personne est en retard, mais pas grave, on commence par la présentation du matériel et des participants en l’attendant. Pour donner le ton de la journée, une première averse nous arrive dessus.

Après notre arrivée en voiture sur les lieux (et accueillis par une éclaircie), nous pouvions voir la cabane en face. Nous nous sommes donc réparti les affaires communes et avons marché de bon pas (car on avait encore de l’énergie à ce moment-là…) et sommes arrivés assez vite sur place devant un magnifique petit chalet.

Magnifique petit chalet

On commence par attacher quelques cordes à la terrasse pour s’entraîner à manipuler le matériel sur la terre ferme et donner les règles de sécurité. Puis petite mise en pratique à l’arrière du chalet avec un première montée et descente à la corde. Une deuxième averse arrive mais nous sommes à l’abri.

Après un pic-nic bien mérité et une petite averse supplémentaire, nous nous dirigeons vers une petite falaise proche du chalet. Cette fois-ci, exercice de montée à la corde, traversée sur main courante puis descente ainsi qu’exercice de montée et descente à la corde avec un fractio au milieu. Pour rendre les choses plus rigolotes et glissantes, une averse supplémentaire arrive. Petit concours de planche en attendant que tout le monde finisse ses exercices.

Les troupes commencent à être fatiguées mais sont motivées, on part faire quelques petits puits (Glacière Druchaux pour deux chanceux tirés à la courte paille et deux petits puits à côté pour les autres). On rentre par petits groupes au chalet car il faut préparer le repas et il commence à faire froid.

La journée se termine bien avec un excellent repas et quelques discussions et partie de carte animées.

Dimanche 14 mai

Par Jérémie

Pour le deuxième jour, l’heure du déjeuner était fixée à 7:00 donc nous nous sommes réveillés à 6:30 comme ça nous avons pu faire nos sacs et profiter un maximum de la journée dans le gouffre. Pour le petit déjeuner il y avait, pain, beurre, confiture, bircher, lait et café. Après le déjeuner, nous avons rangé la cabane tous ensemble (fermer les volets, ranger le dortoir, nettoyer le sol et faire la vaisselle). Puis nous sommes redescendus aux voitures.

Nous sommes allés remplir les gourdes dans une fontaine à Apples en voiture puis nous sommes partis au col du Marchairuz. Là-bas nous avons pique-niqué, préparé tout le matériel puis enfilé les combinaisons de spéléologie que le club nous avait prêtées.  Quand tout le monde était prêt, nous avons marché jusqu’à gouffre de la grande Baume du Pré d’Aubonne. Puis Alex et Lucas ont commencé à équiper l’entrée du gouffre avec les cordes.

Nous sommes ensuite descendus dans le premier puits [P8] deux par deux. En bas du puits, nous avons commencé à vraiment entrer dans le gouffre, nous avons dû faire un "ramping" sur une dizaine de mètres [le laminoir], puis nous sommes arrivés en haut du puits de 40 mètres. Ensuite, nous avons continué à avancer dans le gouffre par petits groupes, c’était vraiment cool. Quand nous avons passé partout, nous sommes ressortis du gouffre. Ensuite, nous avons enlevé nos combinaisons qui étaient vraiment sales ainsi que nos baudriers.

[NDLR: Entrée dans le gouffre: 11h, visite dans le réseau moyen jusqu'au sommet du P15 pour un groupe, dans le réseau principal jusqu'à la base du P7 pour un autre (les plus gourmands auront fait les deux), retour en surface: 15h. Temps passé sous terre: 4h. Participants au top!]


Jeanne à la sortie du laminoir
Fred et Julien négocient la vire du P40
Megin sur la vire du P40
Johan arrive en haut du P40
Fred négocie la tête de puits du P40
Anna après la remontée du P40

Nous sommes retournés à la voiture, puis on est redescendu en plaine pour trouver une rivière pour pouvoir nettoyer nos affaires. Ensuite on est rentré au local du GSL on a eu un petit débriefing de la part des 4 moniteurs, on s’est dit au revoir et on est rentré chez nous.

Merci à Laure, Alex, Lucas et Pierre Do pour ce week-end, c’était vraiment super cool.

Photos: Julien, Alex et Laure

08.05.17

Baume de l'Oubli ( mai 2017 )

Participants : Marc, Hervé et Jack

L'orifice de cette baume était à l'origine impénétrable, mais grâce à un bon courant d'air elle a pu être découverte en 1999 par Gérard car il y avait une belle doline dans la neige.

Doline dans la neige en 1999 (photo : Gérard)

Deux sorties de désobstruction seront effectuée en 1999, puis quelques autres séances seront encore faites en 2001, 2002 et 2012 mais avec peu d'avance car il faut forer un tunnel dans la roche en place.

En 2016, les travaux reprennent et trois sorties permettent alors d'agrandir le passage et de progresser jusqu'à 6 m de l'entrée.

Journée de désobstruction en décembre 2016

Fissure terminale à 6 m de l'entrée

Pour cette première séance de l'année 2017, il est décidé d'agrandir la partie terminale car la section ne permet pas de travailler efficacement. Toutefois, comme il y a eu de récentes chutes de neige et que le soleil est de la partie, la fonte provoque petit à petit des ruissellements qui rendent les conditions un peu trop humides à notre goût.

Début des travaux alors qu'il n'y pas encore de ruissellements

Et encore un bidon

Vers 16h, c'est complètement trempés que nous décidons d'arrêter les travaux pour aujourd'hui, mais avec l'espoir que cela devienne bientôt plus grand car on entend un bon écoulement au-delà de la fissure terminale.

24.04.17

12:15:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, Jura vaudois

Gouffre des Follatons ( avril 2017 )

Participants: Luca, Pierre-Do, Laure
 
Luca m'envoie un message jeudi matin: "alors ce week-end, spéléo?"
Nous sommes tous trois disponible le dimanche (il y a une course d'orientation à Pampigny le samedi), et pensons aux Follatons comme gouffre déjà équipé, pas trop loin de la maison.
Après consultations avec des membres du club (merci Jack, Vivien et Michel !), nous avons d'abord une idée folle de traversée du dimanche (personne d'entre nous n'est déjà allé aux Follatons ni dans cette partie du réseau des fées), puis décidons de faire un sortie plus courte, histoire de repérer le début de l'itinéraire en vue d'une traversée future.
 
Nous nous retrouvons donc à 10h devant l'entrée spectaculaire des Follatons (merci Vivien d'avoir prévenu que c'était un tonneau, on aurait cherché longtemps !). Incroyable de penser que presque 30km de réseau se trouvent sous cette entrée de micro-hobbits !
Gouffre des Follatons  ( avril 2017 )
 
Pierre-Do mène la voie dans les premiers puits.
Gouffre des Follatons  ( avril 2017 )
Gouffre des Follatons  ( avril 2017 )

La descente se passe sans problème grâce à un équipement au top, et de magnifiques fossiles en route ! Nous laissons le matos vertical au pied du puits de la Peur. La descente a pris 1h pour nous, avec un stop récalcitrant sur les cordes épaisses pour moi-même.
Gouffre des Follatons  ( avril 2017 )
 
Nous nous enfilons ensuite dans la galerie du Graal, qui au delà du Mouille Cravate (sec) est une galerie plutôt agréable à parcourir: soit assez grande pour se relever, soit au fond glaiseux juste assez mouillé pour faire le tapis roulant à kit.
Gouffre des Follatons  ( avril 2017 )
Gouffre des Follatons  ( avril 2017 )
 
Nous débouchons dans le méandre Pinpin de belles dimensions déjà. Après consultation de la topo, nous prenons à gauche en direction de la galerie des Errands. Nous trouvons une remontée pour le méandre Merlin, qui est un chouette bout de grotte avec des stalactites qui pendent de fissures au plafond. On marche d'abord sur les dalles tombées du plafond, et on s'enfonce ensuite dans le méandre au milieu de la galerie. 
Gouffre des Follatons  ( avril 2017 )
Gouffre des Follatons  ( avril 2017 )
 
 
Celui-ci mène à un lac qui a l'air plutôt profond mais s'évite avec quelques pas d'écart, pour déboucher dans l'objectif de notre visite, le labyrinthe des Errants. D'abord vers la droite, nous nous perdons un peu et trouvons un chemin vers la grande salle des Errants (Ouest). Avec nos lampes on a du mal à voir le plafond et les bords (à quand les Scurions sur les casques du GSL?). On réalise qu'on sait pas exactement d'où on est venu, du coup on retourne en arrière histoire de retrouver notre lac. Une fois chose faite, on décide de faire la même chose côté Est, en repérage pour la traversée. En suivant les traces de passage (réflexe qu'on connaît bien des voies de grimpe en calcaire: là où c'est patiné, c'est que c'est bon !) nous passons un plaque indiquant Sortie: 3km - pas pour cette fois... Nous trouvons un passage d'abord vers le bas, puis vers le haut en suivant une corde à noeuds, plus encore en bas et en haut à travers un espace un peu étroit. En gros en longeant la paroi de gauche (Nord) on s'en sort.

Nous voilà de l'autre côté, où Luca pose sur l'échelle qui permet d'accéder à la suite. 
Gouffre des Follatons  ( avril 2017 )
 
Misson repérage accomplie, nous mangeons le pique nique. Nous sommes sous terre depuis 2h30, la moitié du temps imparti pour cette sortie du dimanche.
Gouffre des Follatons  ( avril 2017 )
 
Nous rebroussons chemin en direction des Follatons, trouvons une descente un peu plus facile dans le méandre Pinpin, passons le cairn marquant l'embranchement du Graal, et continuons direction amont pour aller voir la galerie des Epées.
Gouffre des Follatons  ( avril 2017 )
 
 
En progressant direction Nord, on découvre que certaines épées ont un son magnifique, jusqu'à trouver l'épée diapason qui résonne dans la galerie entière pendant de nombreuses secondes.
 
Arrivés au premier lac, nous faisons demi tour encore une fois pour attaquer la remontée. Après du bon thé chaud du thermos de Luca, Pierre-Do attaque la remontée. Les puits s'enchaînent vite à coup de fractios de 20m, malgré quelques têtes de puits un peu plus étroites pour donner du challenge. Nous ressortons à 15h30 sous le soleil tiède du milieu d'après midi (ça change de la dernière sortie au Folliu en novembre...).
Gouffre des Follatons  ( avril 2017 )

Gouffre des Follatons  ( avril 2017 )
 
 
Une pause glace à Vallorbe conclut une chouette journée !

Laure

10.04.17

14:51:00,
Catégories: Autres activités, Canyons

Canyon de la Tine de Mayen ( avril 2017 )

Participants : Anna, Patrick, Eric, Luca, Farouk, Zacharie, Guillem, Richard

Ce week-end de printemps ensoleillé, organisé par Anna, est consacré à une initiation au canyonning.

Le samedi, Anna et Patrick font une première fois le canyon afin de repérer l'état du canyon. Une sortie tardive du à quelques complications pour l'accès au départ du canyon aura comme effet de déclencher la colonne de secours qui heureusement pourra être annulée juste à temps !

Le dimanche, 8 personnes se retrouve ensuite sur place. Après un contrôle du matériel personnel et une partie théorique avec des exercices pratiques sur des arbres, le groupe peut se mettre en marche.

Après 40 minutes de marche, le départ du canyon est atteint.

La suite de la descente se fera par un enchaînement de cascades dans une gorge bien encaissée avec une température de l'eau assez fraiche à cause de la fonte des neiges.

Vers 17h, toute l'équipe sort sans problème et avec satisfaction de ce joli petit canyon.

Merci à Anna pour cette magnifique sortie.

Patrick

31.03.17

12:25:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, France

Grotte de Neuvon ( mars 2017 )

Grotte de Neuvon par la Porte des Etoiles (Région de Dijon, France).

Participants : Eric, Nicoleta, Pierre, Alicia, Jean-Noel, Corinne

Après avoir fait des plans pour cette sortie depuis près de 3 mois (choisir une date qui convienne à tous, demander la permission pour la visite, etc.) nous voilà sur le parking de la Grotte du Neuvon (Dév. = 23 km).

Un spéléo du CDS21 était déjà sur place pour nous donner de précieux conseils et nous ouvrir la porte … des étoiles ;-).

Après une bonne vingtaine de minutes de marche d’approche, nous voilà devant la Porte des Etoiles, qui s’ouvre au beau milieu d’un champ. Le club qui a fait la désobstruction a construit une dalle de béton avec une trappe automatique actionnée par une télécommande ... rien que l’entrée en jette déjà ! Il ne manquait plus que la musique du film pour se mettre encore plus dans l’ambiance ;-) Un abri 5 étoiles autour de cette porte, avec des chaises et un poêle pour faire du feu nous permet d’être à l’abri et au chaud pendant qu’on se prépare ou à la fin, quand on attend tout le monde.

Après une succession d’un petits puits et un toboggan, on attaque la pièce de résistance : la descente dans la Salle Thomaths, équipée d'un rappel guidé sur câble d’une bonne vingtaine de mètres. La partie équipement a été assez technique, mais Eric a maitrisé ça comme un pro. A partir du haut du rappel guidé jusqu’au fond nous n’avons plus eu l’occasion de mettre pied à terre et nous avons passé presque 2 heures suspendus dans les baudriers.

La zone de petits puits et toboggan menant aux grands puits

Comme la progression a pris du temps, devant la technicité de cette grotte, et, il faut bien l’avouer, suite à une communication sous-optimale, deux de nos coéquipiers sont remontés à la surface. Nous sommes donc descendus à 4. Arrivés au fond, Eric s’est senti malade et nous avons donc fait deux équipes : une qui a commencé la remontée, et une autre qui est allée explorer le réseau jusqu’à la Salle du Putsch, avec des salles de très grands volumes.

Deux heures plus tard, nous voilà à 4 dehors à attendre autour du poêle que tout le monde sorte.

Malgré le fait que cette sortie n’a pas été comme nous l’avions imaginée, nous avons accepté que, des fois, faire demi-tour lorsque les conditions ne sont pas propices, est preuve de grande sagesse. Nous avons passé une belle journée en compagnie d’amis spéléo et dans une belle région.

Nicoleta

13.03.17

13:05:00,
Catégories: Activités spéléo, France, Europe

Grotte du Château de la Roche ( mars 2017 )

Participants : Evelyne et Jack

La journée est vraiment printanière (beau et chaud) pour aller visiter cette classique du Doubs. En cheminant sur le sentier qui passe au pied de la cascade nous sommes toutefois surpris par le débit important du ruisseau issu de la résurgence. C'est mauvais signe pour la rivière de la grotte ...

Au porche, on se change quand même et commençons par emprunter l'énorme et étonnante galerie d'entrée.

Porche d'entrée

La grosse galerie d'entrée longue de 100m

En quittant cette galerie, le couloir pentu qui mène à la rivière confirme notre pressentiment car on entend déjà le mugissement de l'eau. Pas de doute, le débit est vraiment important. En effet, l'aval siphonne et en amont on visite un petit bout avant d'abandonner car ensuite il y a trop d'eau et ça siphonne à la première voûte mouillante.

Début de la rivière. Ici le niveau encore bas, mais ensuite ça change !

On terminera cette journée en profitant du soleil et en visitant la région.

30.12.16

Trou SE du Crêt Sapeau ( décembre 2016 )

Participants : Hervé, Marc et Jack

Découvert en 2013, ce trou situé sur la commune de Gellin (forêt du Risoux, Doubs) est peut-être encore situé sur la zone d'alimentation du Réseau des Fées et deux timides désobstructions en 2013 et 2014 n'avaient pas permis de franchir une fissure étroite.

En profitant de cet hiver sans neige, nous reprenons la désobstruction au bas du ressaut d'entrée, mais si la fissure est enfin franchie la cavité se termine malheureusement un peu plus loin par une trémie. Cette dernière étant proche de la surface, il n'y a donc aucune chance de continuation.

En fin d'après-midi, et avant de rentrer au bercail, retour sur le côté suisse afin d'agrandir un passage à la Baume des Chaussettes (commune du Lieu), mais l'évacuation des déblais est remise à un autre jour.

19.12.16

Perte de la Sagnette - Acte 10 ( décembre 2016 )

Participants : Eric, Patrick et Jack

Le dernier post sur nos travaux dans cette cavité a été publié le 12.11.2015, date à laquelle nous nous étions arrêtés sur une fissure inclinée mesurant au moins 5 m de long mais infranchissable et en plus quasi tout le temps bien arrosée. En automne 2016, Eric et Gilles ont ensuite tentés d'agrandir cette dernière avec des moyens percutants, mais la suite reste malheureusement encore trop étroite.

Avant de continuer les travaux, nous décidons alors de faire une sortie en soirée afin d'aller voir si cette fissure s'agrandit plus bas en employant une mini caméra d'investigation pour canalisations.

Même si il n'a pas plu depuis de nombreux jours et que le froid est mordant, le fond est encore une fois bien arrosé. Comme l'écran de contrôle n'est pas étanche, nous le laissons donc avant l'étroiture au sommet du P3 et tirons le câble (30 m) de la caméra jusqu'à la fissure.

Transport de la caméra avec sa bobine de câble

Test de l'écran de contrôle

Avant l'étroiture au sommet du P3

Finalement, si nous avons pu voir une partie du prolongement de la fissure il nous a par contre été impossible de voir si il y a un élargissement plus bas.

Premièrement, il y avait trop d'eau et deuxièmement, malgré le fait d'avoir mis la dernière partie du câble avec la caméra dans un tube rigide de 3 m de long, il était impossible avec la distance de manier la caméra correctement. Autre point négatif : l'éclairage de la caméra était un peu faible.

Néanmoins, la présence d'un courant d'air nous incite à ne pas abandonner et peut-être que l'année 2017 sera la bonne.

05.12.16

10:43:00,
Catégories: Activités spéléo, Explo/Topo, Valais

Prospection sur les Cleives ( décembre 2016 )

Participants : Hervé et Jack

Cela fait 8 ans que nous ne sommes plus revenu sur cette petite zone des Cleives (Chamoson/VS) à la géologie qui semblait peu favorable avec ses marno-calcaires du Lias, mais nous avions tout de même trouvé plusieurs cavités (voir notre revue Le Trou no.68).

Aujourd'hui, la neige de ces dernières semaines a complètement disparu et nous commençons alors par aller prospecter dans la partie située au sud qui à l'avantage d'être bien ensoleillée.

Juste au bord d'un ravin, nous découvrons une première cavité, mais cette dernière est malheureusement colmatée après quelques mètres.

Une autre cavité est ensuite trouvée dans la forêt qui domine la vallée. C'est une doline suivie par un petit ressaut donnant dans une galerie, mais on est pas les premiers car le fond est recouvert par des détritus provenant des chalets situés un peu plus haut en altitude.

Nous irons aussi revoir un orifice découvert lors des premiers travaux et aujourd'hui ce dernier exhale un fort courant d'air chaud. Faute de moyens, nous remettons sa désobstruction à une prochaine fois.

09.11.16

Baume à Mounet - Acte 13 ( novembre 2016 )

Participants : Nicoleta, Anna, Farouk, Laure, Pierre-Dominique, Eric, Hervé, Patrick et Marc

L'hiver montrant le bout de son nez, cette séance est probablement la dernière de l'année car les conditions deviennent difficiles. Heureusement que Patrick avait acheté une tente de jardin pour se protéger de la pluie et aussi un peu du froid pour se restaurer.

Le chantier se met en place

Ambiance sous la tente

Le travail au fond du puits est cette fois encore plus pénible car c'est colmaté par de la glaise de plus en plus collante, mais en fin de journée il semblerait que ce niveau disparaisse et qu'en dessous on retrouve des cailloux.

Bon, cette fois l'échelle est hors d'usage

Mais où est passé le porteur ?

Photos : Nicoleta et Marc

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 38 >>