Pages: << 1 ... 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 ... 44 >>

26.11.12

10:13:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, Suisse - Vaud

Puits de la Venoge ( novembre 2012 )

Participants : Maurice, Marc, Patrick, Jean-Paul et Jack

Petite sortie en fin d'après-midi pour aller faire des mesures afin de préparer nos futurs travaux. Il y a dix jours, le puits débordait comme jamais (grosse crue) et aujourd'hui nous ne pouvons malheureusement pas aller jusqu'au départ du siphon car le niveau de l'eau est 2m plus haut !

Le puits de 5m

Zut, il y a trop d'eau !

En ressortant de la cavité, la nuit est tombée ...

Toutefois, nous avons quand même pu effectuer une partie des mesures et nous espérons maintenant qu'il y aura quand même une longue période d'étiage pendant cet hiver.

13.11.12

Galerie de Sanfins ( novembre 2012 )

Participants : Philippe et Jack + deux membres de Cum Grano Salis

En septembre 2011, nous avions participé aux Journées Européennes du Patrimoine en compagnie de l'association "Cum Grano Salis" dont le but est de promouvoir le patrimoine historique et culturel du sentier du sel.

Lors de ce week-end, la suite de la galerie derrière un énorme effondrement de blocs avait été découverte et en cette journée pluvieuse de novembre 2012 nous y retournons afin de faire la topographie.

Au départ, cinq membres du club étaient inscrits mais finalement nous nous retrouvons à deux avec un couple de l'association "Cum Grano Salis" pour commencer les relevés en refaisant l'ancienne partie jusqu'au grand réservoir.

Le grand réservoir

Après quoi, nous nous mettons au travail dans l'effondrement qui peut se contourner par des passages entre les immenses blocs et terminons la topographie dans la partie derrière l'effondrement.

A travers l'énorme effondrement

En ressortant en fin d'après-midi, la pluie à cessé et contrairement à la bouteille de Sauterne amenée par Pierre-Yves pour clore cette journée bien remplie, le retour sur l'autoroute aura un goût de bouchon !

Jack ( photos de Philippe)

06.11.12

Mines de Collonges - Acte 2 ( novembre 2012 )

Participants : Hervé et Jack

La météo ne permettant pas de monter en altitude, retour aux anciennes mines de charbon de Collonges après notre première sortie effectuée au mois de juin.

Mine no.1 : On espérait qu'il y ait moins d'eau, mais peine perdue car au départ on est obligé de se mouiller jusqu'aux cuisses et la suite sera parfois très "humide" (gros écoulements venant du plafond) ! Pour corser le tout, de nombreuses zones ne sont pas vraiment rassurantes car il y a des éboulements et beaucoup d'étais bien pourris.

Des étais en bien mauvais état (MD) !

Par contre cette mine, qui n'est pas du tout rectiligne, est joliment décorée par de nombreuses concrétions (stalactites, stalagmites, gours, coulées) colorées en rouge/brun par l'oxyde de fer.

Finalement, ce n'est que dans la partie terminale de la mine qui se divise en deux branches que le filon de charbon est atteint.

C'est après 463m de de topographie que nous ressortons mais plusieurs départs (galeries supérieures, puits, …) n'ont pas pu être relevés car l'accès est soit en trop mauvais état, soit impossible.

Mine no.2 : C'est la mine la plus *rassurante" (aucun étais), mais qui a été abandonnée avant que le filon de charbon ne soit atteint. Le développement topographié est de 137m.

Mine no.3 : C'est une galerie quasi rectiligne avec quelques annexes. Dans la première partie, il faut franchir une zone avec des éboulements et des étais, puis la suite est en bien meilleure état et c'est à nouveau vers la fin de la galerie que le filon de charbon est atteint.

Le développement topographié est de 506m, mais là aussi des annexes n'ont pas pu être relevés, notamment au terminus (rampe basse et remontante avec de nombreux étais pourris).

Après ces 1100m de topo, retour à la nuit tombante en prenant encore le temps de voir une ébauche de galerie. La suite des travaux sera pour une autre sortie ...

Jack

23.10.12

14:52:00,
Catégories: Activités spéléo

Exercice secours à Vallorbe ( octobre 2012 )

Exercice secours aux grottes de Vallorbe, avec le renfort des spécialistes alsaciens. Un exercice fantastique, dans une cavité grandiose !

Traversée de la rivière
Traversée par la civière de la rivière souterraine de l'Orbe, avec un débit de plusieurs m3/s.

La tyrolienne
Tyrolienne déviée au dessus du siphon aval. Magnifiques équipements !

La courageuse blessée
La courageuse spéléo blessée à la sortie de la grotte.

Bravo les bénévoles ! :-P
Gilles, Corinne, Florian, Sarah, Anne-Cécile, Vivien, Olivier et Michel

Michel michel.demierre@speleologie.ch
www.speleologie.ch/mdemierre

15.10.12

16:26:00,
Catégories: Activités spéléo, Explo/Topo, Fribourg

Bonaudon-Hautaudon ( octobre 2012 )

Participants : Hervé et Jack

Retour mais cette fois sans la pluie dans la région de Bonaudon-Hautaudon (Commune du Haut-Intyamon/Fribourg) et après une longue grimpette depuis le vallon de l'Hongrin, nous atteignons enfin notre premier objectif, la grotte HA4 située sur le flanc sud de Hautaudon.

Toutefois en arrivant à l'entrée située dans une zone très raide avec des falaises, un des sacs bascule dans le vide, roule dans la pente avant de finir 150m plus bas ! Pas le choix, il faut aller le rechercher mais au moins on a trouvé un nom pour cette grotte : ça sera la "Grotte du Sac Volant" !

Le bel orifice de la Grotte du Sac Volant (HA4)

Après ce contretemps, nous pouvons alors topographier cette jolie cavité constituée d'un gros méandre remontant, mais au terminus impossible de franchir un passage très étroit. Il faudra donc revenir pour désobstruer ...

Dans le méandre du HA4

Tentative pour forcer le terminus du HA4

Nous nous déplaçons ensuite plus en aval mais toujours sur le flanc sud de Hautaudon pour aller topographier le HA5 (Grotte du Calepin).

Pour y accéder, la pente est moins raide mais plus désagréable car c'est un éboulis recouvert d'une végétation très dense et de troncs pourris. Quant à la cavité, c'est une grosse faille inclinée avec deux ressauts remontants et qui se termine par un petit conduit suivi d'un laminoir argileux. Ici aussi une désobstruction serait à tenter ...

Entrée de la Grotte du Calepin (HA5)

Un petit ressaut à remonter dans le HA5

Laminoir terminal du HA5

Après quoi il sera temps d'entamer la marche du retour avec la satisfaction d'avoir pu inventorier deux nouvelles grottes sur ce massif.

Jack

02.10.12

15:34:00,
Catégories: Activités spéléo, Explo/Topo, Fribourg

Combe de Bonaudon ( septembre 2012 )

Participants : Hervé et Jack

Pour cette journée dans la Combe de Bonaudon (Haut-Intyamon/Fribourg), les conditons météo sont plus que fraîche avec en prime du brouillard et une pluie torrentielle !!!

Il nous est donc impossible de réaliser les objectifs prévus car l'accès dans les falaises est trop dangereux ce qui nous obligent à rester dans des zones moins exposées. Une nouvelle petite grotte dont l'orifice avait été repéré au cours de l'année 2011 est ainsi topographiée.

Après cette journée de prospection plus que "humide", la marche du retour sera pleinement appréciée pour se réchauffer avant de retrouver la voiture pour enlever nos habits détrempés.

24.09.12

Glacière de Correntanaz ( septembre 2012 )

Participants : Jonas 1, Bernard, Julien, Jonas 2, Michel et Jack

Pour cette sortie d'initiation "enfants" à la Glacière de Correntanaz, la météo de ce jour n'était pas vraiment estivale (pluie et brouillard). En plus, il y avait pas mal de ruissellements dans la cavité et avec la glace les conditions pour cette visite n'étaient pas idéales ...

A l'entrée en profitant d'une courte accalmie

Plutôt que d'utiliser l'échelle, on commence par un exercice au descendeur

Ne pas se fier aux apparences ! Si il y a une couche de terre, dessous la glace est bien là et une corde de sécurité n'est pas de trop ...

La galerie au fond de la cavité

Dans le ventre du glacier

Malgré le froid, ce fut une sortie que les enfants n'oublieront pas !

Michel
www.speleologie.ch/mdemierre

22.09.12

23:42:10,
Catégories: Visites, Suisse - Vaud

Sortie « famille » du GSL à la rivière souterraine de l’Orbe ( septembre 2012 )

Une sortie « famille » dans la rivière souterraine de l’Orbe c’est ambitieux, mais au final tellement génial.

Après avoir parcouru la galerie touristique, une échelle et quelques ressauts permettent de descendre à la rivière. Impressionnant ! De là, une vire est équipée afin de permettre le passage hors de l’eau des demi-noyés. Cette vire plutôt aquatique et un peu acrobatique sera un défit pour les plus jeunes.

Une sortie mémorable et un immense plaisir ! Les ados et les enfants avaient les yeux qui brillent et les adultes étaient enchantés.

Cette expé a été possible grâce à la solidarité et l’esprit d’équipe des GSLiens et des GSLiennes. Un grand merci à la société des Grottes de Vallorbe !

18.09.12

Risoux français ( septembre 2012 )

Participants : Evelyne, Mario, Hervé et Jack

Plusieurs journées de prospection dans le Risoux français (commune de Villedieu) sur la zone du Réseau des Fées se soldent malheureusement par quelques petits trous sans intérêt, mais nous commencons la désobstruction d'une doline découverte en 2007.

A la deuxième séance, un très fort courant d'air s'échappe alors d'une fissure dans l'éboulis !!! Deux séances supplémentaires ont été déjà effectuées et même si il y a encore un gros travail nous avons bon espoir car avec son courant d'air glacial et sa situation cette doline est très bien située pour un accès au réseau.

27.08.12

22:09:00,
Catégories: Activités spéléo, Explo/Topo, Fribourg

Camp Folliu Borna ( août 2012 )

La grotte du Dragon, au pied des falaises du Vanil des Artses en Gruyère, titille les Folliu-Bornés depuis un certain temps déjà. Lors de la dernière expé, un méandre haut et très étroit avait stoppé les explorateurs au sommet d’une grande salle. Ce méandre est l’un des objectifs principaux du camp Folliu Borna 2012, vu le fort courant d’air qui en sort.

Pour monter au Dragon, il faut commencer par réparer la via ferrata « spéléo » ou être très courageux. Les avalanches et les chutes de pierres sont redoutables : une corde est sectionnée et certains serres-câbles cassés. En arrivant à la grotte, la rivière d’air froid coulant de l’entrée plonge rapidement les explorateurs dans l’ambiance souterraine du Dragon. Après quelques trémies, des étroitures où siffle le courant d’air, des cheminées et d’autres obstacles, l’équipe désob s’attaque au terminus. Le passage est rapidement pénétrable et la première peut commencer. Après un court ramping, le spéléo débouche au pied d’une grosse cheminée. Les beaux volumes du Dragon sont de retour. Cool ! La grotte reprend aussi sa remontée vertigineuse. Une première escalade délicate sur une étroite vire siliceuse, suivi d’une deuxième en faisant une opposition à la Jean-Claude Van Damme, conduisent les explorateurs vers l’inconnu. Anne-Cécile et Pierre reviennent de la pointe le sourire aux lèvres pour annoncer la bonne nouvelle. Il y a une nouvelle salle et ça continue avec de nouvelles escalades et de jolis méandres. Incroyable !

Pendant ce temps, une autre équipe s’intéresse aux écoulements d’eau. L’eau est précieuse pour les alpages et celle coulant dans cette cavité pourrait s’avérer très utile. Il faut savoir que le chalet de Chenau, où nous faisons nos camps, est déjà alimenté par l’eau d’une grotte. Afin d’en savoir plus, Florian nous a développé un débitmètre à godets. Le chalet d’alpage est transformé en laboratoire d’électronique, Pascal sortant son fer à souder et Florian son multimètre, afin de régler les derniers « détails ». Tout est rapidement fonctionnel et le capteur est transporté bien profondément dans la montagne. Un barrage efficace y est construit afin de récupérer le filet d’eau coulant à l’étiage. Les scientifiques du jour sont enthousiastes à chaque basculement du capteur. Il est cependant déjà temps de regagner la surface.

L’expé suivante permet d’équiper certains passages trop aériens et surtout de poursuivre l’exploration. La suite semble cependant compromise en arrivant sous une impressionnante trémie, avec des plaques de plusieurs tonnent défiant la gravité et les spéléos. Une nouvelle expé est nécessaire pour franchir cet obstacle. Les spécialistes ès trémie, Jacques, Gilles, Pascal et notre géologue Anne-Cécile, jaugent la trémie. Aucun souvenir d’un empilement aussi instable ! Impossible à désobstruer ! Fort heureusement, une nouvelle escalade permet de court-circuiter ce bouchon. La suite est un peu chaotique, avec une rampe dans des strates inclinées à 40 degrés, un peu comme celle du Gecko, mais à la taille du dragon de Komodo. La montagne a du bouger depuis la fin du creusement de cette grotte, car par endroit les parois sont transformées en empilements de blocs. Miraculeusement, le passage reste possible jusqu’à une nouvelle salle, où plutôt un gros méandre. Deux suites sont entrevues dans les plafonds. La première est escaladée en artif par Gilles et Pascal, mais elle devient impénétrable. Après une escalade vertigineuse, les funambules du jour, Luca et Anne-Cécile, trouvent la suite tant espérée dans la deuxième, à une douzaine de mètres de hauteur. C’est parfois bien agréable d’être un simple topographe. Une nouvelle salle est découverte, avec une montagne comme explosée de l’intérieur. Il y a beaucoup de vide, mais aussi des blocs monstrueux. Pas facile de trouver la suite de la cavité ! Après cette belle première, les spéléos sont contents de retrouver le plancher des vaches.

C’est la dernière expé du camp. Ca commence à devenir franchement long d’atteindre le terminus de la grotte. C’est bon signe. Depuis la salle terminale, une galerie spacieuse part sur le côté et un méandre ventilé, aux dimensions modestes, continue droit devant. Nous suivons le courant d’air, notre fil d’Ariane depuis de nombreuses sorties. Malheureusement, ce méandre devient rapidement trop étroit. Les désobeurs, se remettent à l’action. Pas de problème ! Pascal, Gilles, Anne-Cécile et Jacques ont bonne mine et le reste de l’équipe, Florian et Michel, la motivation des grands jours pour terminer la topo. Arrêt sur une suite prometteuse, mais obstruée, à +225 mètres de dénivellation. Incroyable ! Cette dernière expé du camp se termine comme d’habitude aux aurores, avec un magnifique soleil sur la Gruyère, les Préalpes et notre via ferrata.

Un camp génial, dans la vraie ambiance spéléo, avec assez de découverte pour en rêver jusqu’à l’année prochaine. Tristesse !

Gilles, Pierre, Jacques, Anne-Cécile, Luca, Pascal, Florian et Michel, des Folliu-Bornés du SCMN, GSL, SCPF, etc. ont participé au camp 2012.

Une partie de l’équipe pose devant les Artses
Une partie de l'équipe devant les Artses

Michel
www.speleologie.ch/mdemierre

<< 1 ... 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 ... 44 >>