Pages: << 1 ... 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 ... 44 >>

19.07.10

Passeport vacances à Môtiers (17.07)

Accompagnateurs: Jack, Vivien, Olivier, Otto, Marc B. et M'sieu Kiki.

Nous en attendions quinze, mais il ne furent plus que neuf en arrivant aux abords du vélodrome... Certains se sont excusés, les autres n'avaient probablement pas encore le téléphone...
Après avoir patienté durant un quart d'heure qui faisait bien vingt-cinq minutes, nous embarquons à destination de Môtiers dans le Val de Travers. Les nuages ont tôt fait de masquer le soleil et on craint quelques que la pluie ne se mette de la partie. mais heureusement, malgré les prévisions de nos grenouilles nationales, celle-ci s'est tenue à l'écart.
A l'arrivée, nous découvrons que quelques enfants sont chaussés d'espadrilles et ne sont que peu vêtus. Ce n'est pas une tenue idéale pour une escapade souterraine... Pourtant, il me semble que dans le descriptif de l'activité, il est précisé: vêtements chauds et bonnes chaussures. Chers parents, ce n'est pas pour le confort de vos enfants que nous vous demandons cela, mais pour leur sécurité ! Faites un petit effort... à moins que vous ne cherchiez à vous en débarrasser ?
A l'entrée de la grotte, devant le rocher à Jean-Jacques Rousseau
A l'entrée de la grotte, devant le rocher à Jean-Jacques Rousseau

Bref, une fois les enfants casqués, nous montons vers la cascade à côté de laquelle s'ouvre la grotte. Le temps d'immortaliser l'instant - celui où ils sont encore propres - et nous pénétrons dans la montagne pour découvrir un monde que peu connaissent. A l'entrée de la 2e galerie, un lac pose un premier problème à ceux qui ne sont pas bottés; ce n'est que le début, la boue viendra ajouter à la difficulté. On en profite pour faire une 2e photo alors qu'ils ne sont pas encore trop crottés.
Dans la 2e galerie
Dans la 2e galerie

De galeries en couloirs, nous voici déjà aux Aiguilles. Explications géologiques et hydrologiques puis, pour les plus hardis, descente dans le couloir du Bourbier; plus c'est sale, plus ça les amuse. Sur le chemin du retour, nous visitons quelques diverticules plus adaptés au format des enfants qu'à celui de leurs guides d'un jour.
En revenant vers la sortie
En revenant vers la sortie

Nous terminons notre visite par une descente à la Cave, un endroit qui permet de rejoindre la partie active de la cavité. Mais ce jour-là, la sécheresse a fait son oeuvre, le siphon est vide. Bah, ça leur aura permis d'aller voir ce qu'il y a de l'autre côté.

Après 2H15 passées dans le sous sol neuchâtelois, nous ressortons à l'air libre. Un arrêt nettoyage pour baigner les casques dans le lit de la Sourde et pic-nic; ça creuse les découvertes !

04.07.10

17:26:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, Initiations

Nidlenloch (3 juillet)

Partcipants: Gabrielle, Maya, Hervé, Jack, Marc R. et M'sieu Kiki.

Le Nidlenloch: c'est un gouffre de -420 qui est situé au Weissenstein, au dessus de Soleure. Le plus intéressant, c'est que celui-là, jack ne le connaît pas !
Nous partons de bon matin, dans une chaleur qui promet déjà d'être accablante; 34 degrés annoncés en plaine. Sûr que l'on sera mieux sous la montagne.
Gabrielle, Marc et Maya
Gabrielle, Marc et Maya

Arrivés au restaurant qui se trouve juste en dessous du trou, nous prenons un café et remplissons la fiche pour la visite... eh oui, il y a une porte !
Dès l'entrée, la roche est hyper polie par les miliers de visiteurs anuels. C'est en effet une grotte semi-touristique, en tout cas dans sa partie supérieure.
Pas vraiment de puits dans cette partie, mais d'innombrables ressauts pas toujours faciles à négocier. La roche est terriblement glissante.
Jack et Marc
Jack et Marc

A un moment, nous sommes persuadés d'être perdus. La suitge du couloir ressemble plus à un puits de 7m qu'à un ressaut... mais finalement, Kiki se lance et constate que ce n'est qu'une formalité. Ensuite, évitement du câble, beaucoup trop tendu, du Kizenbachfalls puis, après un dernier ressaut, arrivée au labyrinthe. Là, c'est facile, c'est toujours à droite... hum.. plus facile à dire qu'à faire. Il faut déjà pouvoir grimper ce @¢¢#° de ressaut glissant.
Des ressauts très glissants
Des ressauts très glissants.

Après, il y a plein de couloirs, à droite, tout droit, à gauche... on s'amuse un peu, descendons dans le Helveterhalle à -110 et.. on en a un peu marre. Alors pic-nic, petite soupe et remontée. En arrivant vers la sortie, l'orage gronde, mais nous passerons entre les gouttes. Re-bistrot pour une bière bien méritée.. mais l'accueil n'est pas à l'image de la chaleur extérieure !
Maya pose pour le calendrier 2011 du GSL.
Maya pose pour le calendrier 2011 du GSL.

TPST: 3H30

Les photos de Jack:
L'entrée
L'entrée et sa "porte"

Didier dans un ressaut
Didier dans un ressaut

Gabrielle dans le Jungfernschlupf
Gabrielle dans le Jungfernschlupf

Maya au passage du Steinsee
Maya au passage du Steinsee

Marc au Steinsee
Marc au Steinsee

Didier sur le câble du Kiezenbachfalls
Didier sur le câble du Kiezenbachfalls

Gabrielle à la sortie
Gabrielle à la sortie

28.06.10

Montérel ( juin 2010 )

Participants : Hervé et Jack

Après une longue période de temps maussade c'est le retour du soleil et nous en profitons pour nous rendre sur la zone de Montérel où il y a quelques jours c'était encore blanc suite à une crachée de neige

En grimpant à Montérel avec une belle vue sur le Lac de l'Hongrin

Le but de la journée est la zone orientale où Hervé y a repéré des cavités et dont il faut maintenant en faire l'exploration, mais comme cette zone est très chaotique et encombrée d'une dense végétation, il n'est pas évident de s'y repérer.

La zone orientale encombrée de végétation

Le premier orifice qui est retrouvé est celui d'une grotte qui au premier abord ne semble pas intéressante.

L'orifice bien caché de la Grotte St-Michel (MO17)

Toutefois après l'entrée basse, on peut se relever dans une première salle, puis un conduit remontant donne dans une deuxième salle de bonnes dimensions.

Super ça continue ...

En débouchant dans la deuxième salle

On quitte ensuite cette dernière par un boyau avec une étroiture, puis un méandre confortable mène à un puits de 3m où nous devons nous arrêter ( on a pas prévu de matériel pour mettre des goujons ou des spits et il n'y pas d'amarrage naturel ! ).

Etroiture derrière un bloc avant le méandre

Il faudra donc revenir pour continuer cette Grotte St-Michel (MO17) qui nous a réservé une bonne surprise et où il y a en plus un net courant d'air.

Après quoi, nous explorons deux puits qui se terminent rapidement et où il n'y a pas de suite.

Le MO18

Le MO19, cavité avec deux petits puits reliés entre eux

La journée se terminera par de la prospection et c'est après plus de 8h de crapahutage sur la montagne que nous rejoindrons la voiture.

C'est le pied la prospection quand il fait beau et chaud ...

Jack

13.06.10

08:32:00,
Catégories: Visites, France, Initiations

Grotte de la Pontoise (12 juin)

Participants: Maya, Bernard, Marc B., Kiki. Initiés: Christophe, Jonas.

Au départ, c'était la visite de la Grotte de la Doye qui était au programme. hélas, des orages violents et accompagnés de trombes d'eau se sont invités sur le Jura les jours précédents. J'ai donc appliqué le plan B: Grotte de la Pontoise.
Nous avons eu un peu de peine à trouver l'entrée... il faut dire que les panneaux sont en piteux état; celui indiquant la grotte à un carrefour donne carrément la mauvaise direction. Mais, à mauvaise fortune bon coeur, cela aura permis à Jonas de trouver un magnifique bois de cerf de 4 cors.

Le pic-nic au bord du lac.

Enfin la grotte! J'assure la descente de Jonas, il n'a que 7 ans, et une fois tout le monde au bas du puits d'entrée, nous commençons notre visite. L'amont d'abord, qui bien que court, présente un joli plafond; puis l'aval...
Après une 40aine de mètres dans un couloir plutôt bas et sinueux, nous arrivons au sommet d'un ressaut de 2m et débouchons dans des volumes impressionnants. Quelques boyaux latéraux nous occupent avant la pause de midi au bord d'un lac bucolique... quoique boueux.

La grande stalagmite

Nous passons le col qui termine cette salle "du lac", admirons une magnifique stalagmite et continuons notre descente, en suivant le pendage des couches et dans une galerie titanesque. Celle-ci fait par endroit près de 40m de largeur pour une 30aine de mètres de haut. On peine parfois à en percevoir les limites.

Des dimensiosn titanesques

Un petit replat où coule une cascatelle et la descente reprend, plus raide mais dans des volumes toujours aussi gigantesques. Un passage désobstrué dans les années 90 donne accès à une salle dont la morphologie contraste avec le reste de la grotte. C'est ici plus ébouleux et plus érodé. Un ruisselet nous invite à le suivre jusqu'au poit bas de la grotte, à -60m. Une étroiture qui ressemble fort à une trémie livre passage vers une petite salle terminale, dans laquelle un club local cherche la suite à travers une désobstruction.

Des spéléos heureux.

En remontant, nous explorons une galerie latérale située au sommet de la salle, qui offre de belles concrétions et on se demande si là-haut, au fond de cette faille, il n'y aurait pas une suite. Le chemin étant trop glissant et trop aérien, nous nous contentons de visiter le fond de la faille.

Remontée tranquille, ponctuée de pauses photos, pas toutes réussies, et nous voici déjà à la base du puits.

L'air a une odeur de début d'été, nous nous changeons devant la petite cabane et chacun fait part de son impression: quelle belle grotte; et quel gigantisme! Impressionnant.

Temps sous terre: 3H.

04.06.10

10:54:00,
Catégories: Activités spéléo, Prospections, Fribourg

Lapiaz de l'Urqui ( mai 2010 )

Participants : Hervé et Jack

Malgré quelques névés résiduels nous reprenons nos prospections sur ce beau lapiaz où nous sommes persuadés qu'il reste encore quelque chose d'intéressant à trouver.

En repassant dans une zone mainte fois arpentée, nous avons ainsi la surprise de découvrir un petit trou qui s'est ouvert cet hiver. La désob est alors commencée ...

Après plus d'une heure de travail, une suite est entrevue dans la roche en place (puits de 6-7m) mais un gros bloc empêche encore de passer. Il y a aussi un fort courant d'air ... c'est bon signe !

Jack

31.05.10

11:12:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, Initiations

La Grande-Rolaz (mai 2010)

Participants: Marc Barioni, M'sieu Kiki.
Marc, 15 ans, a déjà participé à quelques sorties horizontales du GSL. Passionné par la spéléo, il avait envie de s'accrocher à une corde pour ressentir le grand frisson du descendeur et expérimenter la remontée de puits.

Marc a baptisé sa nouvelle combi.

Pour y aller en douceur, j'ai choisi de l'emmener faire le puits de 7m de la Grande-Rolaz dans la région du Marchairuz. Une petite grotte que la plupart des membres du club connaissent, celle-ci étant, presque, un passage obligé pour tout néophyte.
Après quelques explications et exercices - apprendre la clé de descendeur - Marc s'engage dans le puits. Il est un peu tendu. Descendeur et clé vérifiée, l'une après l'autre, il enlève ses longes, retire prudemment la clé et hop, c'est parti pour une descente tout en douceur. Arrivé en bas, il regrette que ce ne fut que 7m.
je le rejoins et s'ensuit la visite classique, couloir de gauche, enfilade de salles et.. le couloir bien boueux. A quatre pattes dans la gadoue, vautrés dans une eau bien fraîche, c'est une belle partie de rigolade.
Le temps de retrouver le croll enfoui sous l'argile, c'est le temps des explications pour la remontée. Je l'attends en haut du puits et constate que, ma foi, il se débrouille plutôt bien. Même pas essoufflé le bougre!

Bon, du coup il en redemande... ben ça nous fera un nouveau membre pour la Noël!

TPST: 1:00

25.05.10

09:26:00,
Catégories: Activités spéléo, Prospections, Fribourg

Prospection au Folliu Borna ( mai 2010 )

Participants : Evelyne, Mario, Hervé et Jack

Prospection sur le lapiaz du Folliu Borna où il y a malheureusement encore pas mal de névés. Dans la partie supérieure du lapiaz, nous marquons et topographions le FB48 qui a été désobstrué par Michel and Co.

Entrée du FB48

Dans le FB48 .. c'est pas vraiment large !

Dans cette zone, nous trouvons aussi une perte qui absorbe un ruisseau de fonte. Il faudra y revenir lorsqu'il y aura moins de neige pour enlever les cailloux qui encombrent l'orifice.

Dans la partie basse du lapiaz, plusieurs petites entrées sont répertoriées mais la plupart sont vite encombrées par des névés et aujourd'hui nous n'avons pas vraiment envie de nous enfiler entre neige et roc. On y reviendra aussi dans quelques temps lorsque ça aura fondu.

Joli orifice donnant sur un couloir qui pince rapidement. Là encore il faudra revenir pour désobstruer histoire de voir si ça continue ...

Une doline suivie d'un puits étroit à revoir sans neige

Jack

Région du Pré d'Aveneyre ( mai 2010 )

Participants : Hervé, Marc et Jack

Longue journée de travaux dans la région du Pré d'Aveneyre.

Pour commencer, nous allons dans la zone basse sous la Pointe d'Aveneyre où nous topographions deux cavités : un petit puits (AP7) et une grotte assez intéressante (AP8) qui se termine par une fissure avec courant d'air.

L'entrée du AP8

Méandre dans le AP8

Hôte habituel des cavités

L'après-midi est consacrée à la zone située sous le lapiaz où cette fois nous topographions trois cavités : un boyau infâme (AP9), une petite grotte (AP10) et enfin une grotte avec un joli profil de galerie (AP11) dont le terminus exhale un bon courant d'air. On y reviendra pour entamer une désob ...

Le AP9, pas vraiment sympa ...

L'accès un peu aérien au AP11

Galerie d'entrée de la grotte AP11

Jack

17.05.10

13:38:00,
Catégories: Visites, Suisse - Fribourg

Visite dans le réseau du Folliu Borna ( mai 2010 )

Participants : Michel, Florian, Christian, Anne-Cécile, Laure, Claudine, Fabrice, Sebastien.

Ce samedi 15 mai, Michel nous a proposé une visite / initiation pour certains dans le réseau du Folliu Borna.
Une belle journée commencée à 10h par un chocolat chaud à l'Auberge de l'Ange d'Albeuve, qui se terminera plutôt tard dans la nuit (surtout pour Florian qui a gentiment fait un détour par Lausanne pour ramener Anne-Cécile et moi).

Tout commence donc par une montée moins humide que prévu parmi les narcisses...
Narcisses

...Puis les crocus.
Fin de la montée

Nous découvrons ensuite l'entrée dépourvue de neige au grand dam de Michel qui nous avait fait monter pelles et sondes.
L'entrée

Un pique-nique dans le ventre, et tout le monde s'équipe (merci à Michel d'avoir pris tant de matos pour nous !).

Nous enchaînons assez rapidement les premiers puits, puis faisons une petite pause snack/photos.
Une équipe de choc !

Toute l'équipe profite de ce moment pour se détendre un peu.
Une petite cigarette ?

Ensuite, les choses sérieuses commencent ! Notre débutant Fabrice semble apprécier l'Aquaboulevard...
Ah, la spéléo ça mouille !

Un premier groupe finira la visite par le puits Fossile et son pendule, et commencera à remonter.
Anne-Cécile dans le pendule

Tandis que Michel, Anne-Cécile et moi poussons un peu plus loin jusqu'au départ du puits Millefeuille (-230).
Anne-cécile passe le fractio en haut du puits Sec.

Il est ensuite temps de remonter, il nous faudra 4h pour refaire le chemin en sens inverse, éviter les quelques pièges sournois que la cavité présente (la pseudo-vire notamment), et rattraper le reste de l'équipe près de la sortie. Une chauve-souris nous fera même le plaisir de remonter avec nous les derniers puits.

D'un coup, la température baisse et nous rappelle que ce n'est peut-être pas tout à fait le printemps dehors... Nous ressortons en effet de nuit (21h) et sous la neige, qui aura recouvert la montagne et nos affaires de 5 cm duvet blanc.

Tout le monde est quand même content de retrouver l'air libre, se dépêche de se changer. Et Fabrice quoique bien éprouvé a même le sourire : quelle belle sortie d'initiation !
Le sourire de Fabrice

Nous finirons donc la descente à la frontale et sous la neige jusqu'aux voitures.

Merci encore à Michel pour l'organisation de cette super sortie !

Laure

Photos : Anne-Cécile et Laure

09:59:00,
Catégories: Activités spéléo, Prospections, Vaud - Jura

Commune de Montricher ( mai 2010 )

Participants : Marc et Jack

Prospection sur la commune de Montricher (Jura vaudois), dans des zones très pentues parsemées de petites barres rocheuses et falaises ce qui ne facilite pas la tâche. La corde emportée pour l'occasion se révélera bien utile.

Au pied d'une belle falaise

Découverte d'une entrée mais ça fait malheureusement que 3m !

Nous profitons aussi pour faire une visite dans la Grotte des Plantigrades où nous relevons les coordonnées avec un GPS avant de faire des photos pour la fiche inventaire.

Entrée de la Grotte des Plantigrades

Belle forme de galerie

Cette grotte est particulièrement remarquable car on peut y observer des griffades d'ours brun (Ursus arctos).

La coulée avec les griffades d'ours brun

Les griffades d'ours brun

Une belle journée de prospection et une visite émouvante.

Jack

<< 1 ... 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 ... 44 >>