Pages: << 1 ... 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 ... 46 >>

10.09.09

11:58:00,
Catégories: Activités spéléo, Explo/Topo, Valais

Lapiaz de Flore ( septembre 2009 )

Décidés à bien profiter de cette journée, nous (Hervé et Jack) partons de bon matin mais arrivés sur place c'est la graille ... le seul nuage de la région est sur le massif et en plus y'a un brouillard à couper au couteau !

Le moral un peu en berne, on reste d'abord dans la voiture en attendant Pascal "Bel Effort" qui doit nous rejoindre. Le temps s'améliore enfin et lorsque Pascal nous rejoint on démarre la marche avec le soleil enfin revenu.

Zone ouest du lapiaz

Après un détour par la Tinne, on se rend à un trou déjà vu il y a longtemps par les valaisans et qui a été "oublié". Bonne suprprise c'est une grotte intéressante (on la marque F12) et on y découvre une suite. Arrêt par manque de corde sur un petit ressaut. Vivement la prochaine sortie ..

Alors Hervé t'es content !

Jack (quand y'a pas de perceuse alors on revient à l'huile de coude)

Nous continuons ensuite nos travaux en allant voir un trou déjà connu mais lui aussi non inventorié. Et là surprise, la petite entrée donne sur un puits d'au moins 50-60m de profondeur ! Trop profond pour que nous puissions descendre aujourd'hui, faudra donc y revenir.

On poursuit plus haut sur le lapiaz en faisant l'inventaire d'un petit trou (F14) puis en fin d'après midi Pascal nous quitte pour redescendre en plaine.

Lapiaz supérieur

Avec Hervé on est pas du tout pressé alors on va encore tout en haut du lapiaz pour continuer la prospection et où on inventorie le petit puits F15.

Le peintre de service avec ses nouvelles chaussures de prospection !

Finalement on redescendra à la tombée de la nuit en espérant remonter le plus vite possible pour continuer la grotte F12.

Jack

01.09.09

Karst de Mayen-Famelon ( août 2009 )

Vu le temps assez maussade et un rafraichissement de la température nous (Hervé et Jack) allons prospecter la partie basse de la zone C qui se trouve au dessus de la vallée de l'Hongrin.

C'est encore loin ces lapiaz ?

La partie basse de la zone C

Dans un premier temps nous ne trouvons rien sur ces lapiaz recouvert d'une dense végétation mais ensuite nous pouvons quand même inventorier deux nouvelles cavités marquées C28 et C29.

ça continue ?

Dans le C29, un joli méandre descendant (et accrochant !) est exploré jusqu'à un rétrécissement où il se transforme ensuite en un petit conduit remontant de type "conduite forcée". Suite pour une prochaine sortie ...

Jack

Karst de Mayen-Famelon ( août 2009 )

Sortie en solitaire pour prospecter et faire des relevés GPS sur la zone J, la plus haute du karst car elle culmine vers 2100m.

Ambiance sur la zone J

Un vrai plaisir de parcourir ses dalles calcaires percées de nombreux trous (on a déjà 31 cavités inventoriées sur cette zone) et une bonne avance dans le travail de mise à jour.

Jack

13:22:00,
Catégories: Activités spéléo, Explo/Topo, Valais

Grand Château ( août 2009 )

Longue journée de prospection pour Hervé et Jack dans un décor grandiose et par une température caniculaire. Nous faisons le tour de la montagne en poussant vers 2500m dans la région du Petit Château et du Grand Chavalard.

Grand Chavalard et Petit Château

Vue sur Tita Séri

Il faut malheureusement se rendre à l'évidence que si les calcaires affleurent dans quelques endroits, il y a surtout des champs d'éboulis et aussi une multitude de petites dolines sans intérêt.

Beau trou mais sans suite ...

Une série de dolines

Nous trouvons quand même une petite grotte que nous marquons SA10 et c'est sur cette unique trouvaille que nous redescendons en fin de journée.

La grotte SA10

Jack

13:16:00,
Catégories: Activités spéléo, Explo/Topo, Berne

Martisberg / Diablerets ( août 2009 )

Il y a 20-30 ans j'avais fais une courte incursion dans cette combe qui se développe entre 2000 et 2400m d'altitude sur le flanc nord du massif des Diablerets (VD/BE) et je m'étais dit que ça vaudrait la peine d'y retourner.

Partie supérieure de la combe du Martisberg

Une rencontre sympa

Cette année on (Hervé et Jack) trouve enfin l'occasion d'y remonter et si nous ne trouvons rien d'intéressant sur la partie vaudoise, deux cavités sont quand même explorées sur la partie bernoise.

Le M1, un beau puits de 17m

Le M2, un puits-doline qui n'a rien à voir avec le métro lausannois !

Toutefois il reste encore du travail mais à première vue ce n'est pas l'Eldorado spéléologique.

Au retour, on ira encore faire un petit tour à 2500m pour prospecter aux alentours de la Tête aux Chamois.

Tête aux Chamois

Nous retrouvons les deux cavités (TC1-TC2) explorées au début des années 1990 par une petite équipe inter-club GSL/SCVJ mais aucune autre cavité digne de ce nom.

Jack

Bimis / VD ( août 2009 )

Deuxième sortie de l'année sur la zone vaudoise de cette région. Hervé et Jack vont cette fois dans la partie basse qui se développe vers le chalet de Dzori Marro pour prospecter dans une "jungle" d'enfer.

Hervé dans la jungle de Bimis-Dzori Marro

Trois nouvelles cavités sont inventoriées dont deux puits (malheureusement l'un d'entre eux est très pollué) ainsi qu'un joli méandre qui se termine trop rapidement à notre goût.

Le B4

Le B9

Jack

11.08.09

10:15:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, France

Haute-Saône Bis ( août 2009 )

Au dernier moment Vivien nous lâche avec regrets car il a chopé la grippe porcine. A 5h du matin et sous la pluie on se retrouve donc à huit (Didier, Maya, Olivier, Hervé, Etienne, Benoît, Marc et Jack) pour les trois heures de route qui vont nous mener à la Rivière Souterraine d'Arbecey.

Sur place, on a la chance de pouvoir se changer entre deux averses. Comme on ne connait qu'une petite partie du réseau (voir article de mai 2009) on préfère assurer la tenue : vu que personnes n'a de ponto c'est combi étanche pour certains ou néoprène pour d'autres mais Olivier préfère quant à lui partir très léger avec juste une petite sous-combi et même pas de bottes !

Au bas des petits puits d'entrée, un affluent nous mène rapidement au collecteur ou quelques gros bassins sont fortement appréciés pour se rafraichir car on commence à regretter notre tenue. Le trajet est toutefois super sympa car les volumes sont importants et on y croise quelques jolies zones concrétionnées.

Première partie du collecteur .. c'est encore petit !

Le collecteur .. ça s'agrandit mais après c'est encore plus vaste

Lorsqu'on arrive au carrefour, où on laisse de côté l'aval du collecteur, on découvre que la suite ne sera pas aussi facile. En effet si cette nouvelle partie est aussi vaste qu'avant, on patauge maintenant dans de l'argile liquide ce qui rend la progression franchement plus pénible.

On débouche ensuite dans une énorme salle où il faut traverser un chaos de blocs puis après cette salle les dimensions perdent nettement de l'ampleur.

On progresse cette fois dans une galerie semi-fossile (ou semi-active, c'est selon !) dans laquelle il faut franchir de nombreux lacs ou des bassins plus petits. Si c'est toujours bien argileux, c'est par contre joliment concrétionné et il y a même une zone de gours où il n'y a pas d'argile.

Au terminus et après une zone ébouleuse, la galerie redevient très vaste. Si ces gros volumes sont bien appréciés la progression l'est nettement moins car on patauge une nouvelle fois dans une bonne couche d'argile liquide.

Les volumes commencent à reprendre de l'ampleur

On rejoint ainsi la base d'une pente raide et glissante où un conduit se détache sur la gauche. C'est là que les premiers se sont enfilés alors tout le monde suit dans cette galerie moins vaste et surtout nettement plus déchiquetée. Finalement, on arrive sur un méandre et cette fois on la sent mal. On s'y enfile tout de même mais peu après … damned … on s'est trompé de chemin car on bute sur un siphon !

On retourne alors à la base de la pente raide et au sommet de cette dernière on retrouve l'axe principal et l'argile liquide qui nous manquait tant !?!? Au début de cette galerie féérique, qui porte bien son nom, la moitié de l'équipe reprend le chemin de la sortie afin de prendre le temps pour faire des photos tandis que l'autre moitié continue encore sur plusieurs centaines de mètres jusqu'au laminoir qui donne accès à la suite du réseau.

Toute l'équipe se retrouvera ensuite au carrefour avec le collecteur pour faire un brin de toilette avant de ressortir après 7 heures de visite.

Si les volumes et le concrétionnement sont des atouts indiscutables de ce réseau, on retiendra surtout une particularité .. bien argileuse !

En effet, sitôt que l'on quitte le collecteur, la progression est un exercice d'équilibre permanent. Bien souvent c'est peine perdue et les multiples gamelles succèdent aux glissades, ceci aussi bien dans les galeries que dans les bassins au fond desquels il y a des creux, des bosses et, tout aussi traître, des lames de rocher.

Bref, au bout d'un moment tout le monde est hilare en attendant le prochain sur la liste. La palme de la gamelle reviendra à Benoît avec une superbe chandelle sur une lame de rocher au fond d'un lac, ex aequo avec Jack qui n'en reviendra pas d'être encore aussi souple après un magnifique rouler bouler dans les blocs.

La visite étant terminée, on s'est ensuite déplacé à quelques dizaines de kilomètres pour passer la nuit dans un hôtel au bord d'un étang.

Mais avant de rejoindre les bras de morphée il a bien fallu reprendre des forces avec une petite agape; toutefois rien que du léger : bière, salade de gésier, vin, entrecôte, vin, fromage, vin, crème brûlée, pina colada ...

La nuit fut calme et le réveil agrémenté par le bruit des canards. Après un bon petit déjeuner une équipe pris alors directement le chemin du retour tandis que l'autre ira faire une halte à Besançon pour boire un verre.

Jack
Avec des photos de Marc

03.08.09

13:44:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, France

Département du Jura, France ( août 2009 )

Pour Evelyne et Mario c'est leur dernier week-end de spéléo car ils vont retourner quelques temps en Afrique du Sud (ils s'ennuient du Cap !). Hervé et Jack les emmènent donc dans le département du Jura.

Pour commencer on va faire un petit tour à la Grotte des Foules.

Une visite dans la galerie d'entrée ébouleuse nous permet de constater que c'est plein de brouillard car l'air est chargé de vapeur d'eau et en plus le sol est couvert d'une fine pellicule d'argile; ça ne donne vraiment pas envie d'assister à une mise en charge !

Arrêt au sommet du "petit puits" car c'est trop glissant et technique pour Mario et Evelyne (il y a une corde mais on a pas de mato). Au moins on connaît maintenant l'accès et on va y revenir.

Cette petite ballade ayant permis de se dégourdir les jambes, on se déplace ensuite à la Grotte de la Fraite. Malgré la météo très estivale (il fait 32°C) cette résurgence coule encore un peu.

Après le couloir spacieux de l'entrée il faut franchir un laminoir où on se rend vite compte que l'eau est vraiment très fraiche. Sur la première partie on se mouille à peine, mais les derniers mètres se feront le nez dans l'eau.

La suite est plus spacieuse mais avec encore quelques passages bas. On retiendra surtout l'étonnant plafond formant une dalle bien lisse car cette cavité se développe sur un joint.

A la sortie, on prendra cette fois un bain de soleil pour se réchauffer mais l'avantage de cette résurgence est qu'il ne reste qu'à faire sécher notre matériel qui pour une fois est archi-propre.

Jack

28.07.09

12:55:00,
Catégories: Activités spéléo, Explo/Topo, Valais

Lapiaz de Flore ( juillet 2009 )

Pour commencer la journée, nous (Evelyne, Mario, Hervé et Jack) allons faire une ballade jusqu'à l'Etang de Trente Pas situé au pied du Mont Gond.

Puis nous montons au col dit "Croix de la Cha" pour d'admirer le panorama sur les Diablerets-Tsanfleuron et pour faire aussi une pause pique-nique.

Après quoi, il nous faut redescendre pour ensuite remonter vers 2300m afin de rejoindre les parties supérieures du lapiaz de Flore où nous démarrons notre prospection.

Un premier puits est repéré mais encore une fois on constate là aussi que les alcooliques anonymes sont passés (= adeptes de la croix bleue !).

Nous le marquons F10 avant de faire sa topographie, puis nous explorons un autre puits (F11) qui est axé sur une grosse faille.

Au passage, nous profitons aussi pour faire un relevé GPS des coordonnées de deux cavités que j'avais inventoriées en 1994 et 1998 et enfin la journée se terminera en prospectant la partie basse du lapiaz.

L'orifice du F6

Ce fut une belle journée pour reprendre contact avec cette zone que nous avions délaissée depuis 5 ans et nous voilà donc à nouveau motivé pour continuer les travaux.

Jack

27.07.09

09:47:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, France

Grotte de Mégevette ( juillet 2009 )

Comme Hervé, Mario et Evelyne ne connaissent pas la Grotte de Mégevette, aujourd'hui je les emmène visiter cette classique où je n'avais plus mis les pieds depuis 30 ans.

Archi connue pour sa fréquentation (sur-fréquentation !) on peut s'en rendre compte dès notre arrivée car nous croisons plusieurs groupes d'enfants avec leurs guides mais heureusement on pourra ensuite profiter d'une accalmie pour faire la visite.

Bien que cette cavité ne soit pas très esthétique, elle est amusante car c'est un vrai labyrinthe. Sans topo (mais est-ce qu'il en existe une digne de ce nom ?), on mettra quand même deux heures pour faire la traversée entre les entrées 1 et 2 tout en visitant plein de couloirs annexes.

On visitera aussi le méandre menant à l'entrée de la Grotte du Lac puis la température extérieure étant caniculaire on ira encore faire une incursion depuis cette entrée, histoire de se rafraichir avec son courant d'air glacial.

Jack

<< 1 ... 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 ... 46 >>