Pages: << 1 ... 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 >>

16.09.08

14:46:00,
Catégories: Activités spéléo, Travaux divers

Baumes des Montets / Bex ( août 2008 )

Malgré une météo capricieuse, nous partons avec Hervé pour le Sanetsch mais arrivé sur place, c'est quasi une tempête qui nous acceuillent !!! On attend quand même un moment puis on se rend à l'évidence qu'il ne sert à rien de trainer ici vu que ça ne s'améliore pas.

On resdescend donc en plaine et on se décide alors pour aller revoir les Baumes des Montets qui se développent dans le gypse au sommet d'une colline de Bex. Arrivé sur place, la pluie commence à tomber mais cette fois la température est nettement plus clémente qu'au Sanetsch !

La première baume est retrouvée assez vite et après une correction des coordonnées au GPS on va voir la deuxième baume qui s'ouvre à proximité.

Baume des Montets no.2

Le couloir qui valait la peine dêtre revu ne donne rien de nouveau car l'étroiture terminale est vraiment infranchissable. Une prospection nous permet ensuite de repérer un trou souffleur au pied d'une falaise : sa désobstruction est rapidement effectuée mais il ne donne que sur un court boyau où il faudrait continuer cette fois par une grosse désob ... et dans le gypse si ça va vite c'est aussi parce que c'est pas vraiment solide !

Jack et Hervé

14:03:00,
Catégories: Activités spéléo, Prospections, Valais

Schnidehorn - Rawyl ( août 2008 )

Par cette belle et lumineuse journée d'été (faut profiter cette année car elles sont rares), je choisis d'aller revoir une zone du lapiaz du Schnidehorn et pour commencer je monte d'abord au Lac de Ténehet en profitant de la vue sur le lapiaz et le Wildhorn.

Lapiaz du Ténehet et Wildhorn

Puis départ sur le lapiaz du Schnidehorn où de nombreux spéléos y ont trainé leurs bottes, mais où il y a peu d'information ni coordonnées pour un grand nombre de cavités. Je retourne dans une zone où en 1999 j'avais repéré quelques trous non marqués et explore deux puits de faible profondeur; je profite aussi pour prendre les coordonnées de trois puits exploré par le SGCAF.

Lapiaz du Schnidehorn

Belle zone de lapiaz pentu

Au retour, je fait encore un petit détour par le Plan des Roses où je mange enfin quelque chose avant de redescendre au barrage et de retourner à la civilisation.

Vue sur le Shnidehorn et le Wildhorn depuis Plan des Roses

Jack

12.08.08

Karst de Mayen-Famelon ( août 2008 )

Avec Hervé, qui est de retour après un mois de farniente, nous décidons de monter à la Grotte Face Nord de la Tour d'Aï pour vérifier 2-3 détails topo puis pour aller jeter un coup d'oeil au fond du Gouffre du Frisson où Marc signale un courant d'air. Les sacs bien remplis, on commence la journée par un aller simple avec le télécabine de la Berneuse, puis c'est une bonne transpirée pour rejoindre la face nord de la Tour d'Aï où se trouve la grotte.

Comme la forme est là et qu'on a fait la partie la plus dure de la montée, on se décide d'abord pour aller jeter un coup d'oeil à la Grotte de la Tour de Mayen qui elle se trouve au pied de la face nord de cette montagne.

On y retrouve facilement cette grotte de 53m qui avait été explorée en 1992 par Jérôme et Thierry :

et après avoir vérifié les coordonnées, on s'en retourne donc au pied de la face nord de la Tour d'Aï. Toutefois avant de gagner la Grotte Face Nord, un petit porche vu à l'aller nous intrigue surtout qu'il est vraiment bien visible. Et là surprise, c'est une petite grotte qui n'avait pas encore été inventoriée !

Et dire qu'elle se trouve toute proche de la Grotte Face Nord où le GSL est déjà venu en 1952 puis en 1983 ! Comme un fossile (pas celui sur la photo !) est trouvé à l'entrée, ce sera donc la Grotte du Coquillage.

Après le relevé topo, on se rend enfin à la Grotte Face Nord :

La galerie d'entrée est toujours aussi sympa ...

et on peut alors faire le travail prévu pour cette journée, soit des corrections topo dans la Salle des Miroirs et dans des annexes. Après ça, retour à l'extérieur où Hervé m'appelle pour me dire qu'il a trouvé un porche. Pas possible ... car encore une fois c'est une petite grotte qui elle aussi n'avait pas été vue en 1952-1983 ! Après la topo et le report, on se rendra compte qu'il ne manque que quelques centimètres pour une jonction avec un boyau de la Grotte Face Nord.

C'est à 16h de l'après-midi que l'on mange enfin quelque chose avant de redescendre vers le Gouffre du Frisson, deuxième but prévu pour la journée. On mettra un moment avant de le trouver car la description d'accès n'est plus à jour .. il fallait se fier à un pylône de télésiège mais il n'existe plus car remplacé par un nouveau télésiège au tracé un peu différent !

Après avoir planté deux goujons (histoire de ne pas avoir transporté la perceuse pour rien !), on se rend à l'évidence qu'on est maintenant un peu trop fourbu pour aller faire une désob .. et qu'il est temps de rentrer. La descente sur Leysin se fera à pied ... et c'est avec soulagement que l'on pourra enfin poser le mato à la voiture parquée au village.

PS : Un panneau dans le village mentionne : Leysin et son AIR PUR. Ils ont oublié de préciser que cet air pur n'est pas donné car ça nous a fait 6 Frs pour le parking + 16 Frs par personne pour la montée en télécabine !

Jack

La Vare, Bex / VD ( août 2008 )

Le bassin fermé de La Vare (commune de Bex) se situe entre le massif de l'Argentine (au nord) et la chaîne des des Muverans (au sud).

Son intérêt spéléologique est dû au fait qu'on y trouve des pertes et qu'en 1926 un tracage a prouvé une liaison avec la Grotte de la Chambrette située 600m plus bas et à 2,4 km de distance. Pour commencer je vais donc jeter un coup d'oeil aux pertes, mais elles sont vraiment impénétrables.

Comme je m'y attendais, je me rend ensuite sur un petit lapiaz se trouvant en bordure de ce bassin fermé, véritable but de la journée. Après une petite grimpette (!), me voilà donc sur ce lapiaz où la vue sur les Muverans et sur les chalets en contrebas est vraiment superbe.

Pour aujourd'hui je ne trouve pourtant que quelques fissures rapidement impénétrables et des joints entre des bancs calcaires inclinés eux aussi rapidement colmatés.

Au retour, un porche plus important est enfin repéré mais comme la nuit commence à tomber je prèfère continuer la descente; de toute façon il faudra revenir car il reste à voir une zone proche du Col des Essets.
Jack

29.07.08

12:56:00,
Catégories: Activités spéléo, Prospections, Explo/Topo, Berne

Widdersgrind-Lochegg (juillet 2008)

Profitant d'une accalmie entre deux orages, Marc et Jacques se décident pour une ballade au dessus du village d'Oberwil (Simmental, Berne) afin d'aller jeter un coup d'oeil sur la zone Widdersgrind - Lochegg.

Le grand plateau de Lochegg est vraiment étonnant car il est percé de très nombreuses dolines, pertes à la fonte des neiges ou lors de fortes pluies.

On y trouve aussi deux cavités sur faille, une de 7m de profondeur et l'autre ayant 10m de profondeur.

Après le plateau de Lochegg, on se rend ensuite sur le lapiaz pentu qui se développe sur le versant NE du Widdersgrind.

Au pied de ce lapiaz, il y a encore une fois une cavité sur faille (-8m), mais sur le lapiaz aucune cavité n'est trouvée.

On profite ensuite pour aller au sommet du Widdersgrind (2104m) où la vue est superbe malgré le temps pas très clair.

Sommet du Widdersgrind, vue au sud-est en direction du Lac de Thoune.

Sommet du Widdersgrind, vue vers l'ouest.

Au retour, au pied du versant sud du Widdersgrind, on visite encore une cavité artificielle. Derrière cette bizarre entrée, des marches d'escalier remontent dans un vaste abri où on trouve des murs en briques mais sans plafond ... L'armée a visiblement passé par là !

Juste avant les orages, la journée se terminera sur la sympathique terrasse d'un restaurant-pension du village d'Oberwil.
Jack

Karst de Mayen-Famelon (juillet 2008)

Les lapiaz d'altitude étant enfin libre de leur couverture neigeuse, je me décide pour effectuer une première journée de prospection, relevés GPS et photos sur le karst de Mayen-Famelon. Au départ, je me rend sur la zone M encore peu prospectée (une seule cavité, M1), mais encore une fois rien de nouveau n'est trouvé.

En passant par les zones L, K et le Lac Segray, je me rend ensuite sur la partie supérieure de la zone H pour relever des coordonnées au GPS.

Une incursion est ensuite faite dans le H8 qui avait été exploré en 1981.

Un peu plus haut sur la zone, je fais cette fois une incursion dans le H5, cavité dans le prolongement du H8 et ayant la même morphologie (grotte-faille). Lui aussi a été exploré il y a plus de 25 ans et je voulais vérifier une jonction avec le H6, mais la trémie terminale est vraiment infranchissable.

Je termine enfin la journée sur la zone G pour relever d'autres coordonnées au GPS et c'est bien fourbu que je redescend alors au chalet du Fer.
Jack

23.06.08

11:18:00,
Catégories: Désobstructions, Vaud - Jura

Baume des Follatons (21.06.2008)

Après la première effectuée, il est temps de désinstaller tout le matériel mis en place et ce n'est pas une mince affaire.

Il faut d'abord enlever les rails dans le puits d'entrée :

Il faut ensuite démonter tout l'installation du treuil à l'extérieur :

Mais à la fin, le site est enfin nickel et il y a même une clôture :

Et la nature se chargera petit à petit de reboiser le talus de déblais. Après un apéro au cabanon de Bernard, le matériel sera ramené et rangé au local du SCC-GSL (merci au 4x4 et à la grosse remorque de Joël) puis la journée se terminera par une bouffe dans un restaurant de Cheseaux.

Jack

11:06:00,
Catégories: Prospections, Berne

Lapiaz de l'Urscher (juin 2008)

La neige semble enfin se retirer des lapiaz et on profite donc pour aller faire un tour sur le lapiaz de l'Urscher (Simmental/BE).

D'abord on va faire une visite dans le Pfropf-Loch (UR1), cavité explorée par les bernois, mais comme les équipements en place ont passablement souffert cette visite sera écourtée. La glace à cette saison vaut toutefois le déplacement.

On va ensuite faire une visite dans le Zappeleschrund (UR46), autre cavité explorée par les bernois et la plus importante de ce lapiaz avec 1300m de développement. Là aussi il y a encore beaucoup de glace et cette fois c'est une main-courante entièrement "avalée" par une coulée de glace qui met un terme à la visite.

Après ces deux visites, on va ensuite prospecter dans une zone caractérisée par un grand nombre d'arbres abattus par un cyclône. On y fait le relevé topo du UR61 et UR62. Bilan : une journée bien remplie.

Hervé et Jack

10:53:00,
Catégories: Activités spéléo, Explo/Topo, Vaud - Jura

Baume des Follatons (08.06.2008)

Au mois de mai, cette baume nous livre enfin son secret après 3 ans de désobstruction mais deux sorties seront encore nécessaires pour consolider la base du puits d'entrée.

Le 8 juin 2008, c'est enfin le grand jour de la première. Après le P14 d'entrée, une fissure verticale (P3) est suivie d'un P7 où une pente glissante donne sur un joli P20 aux belles dimensions. A sa base, il faut patauger dans un lac de boue (la désob. a laisser des traces !) avant de s'enfiler dans un conduit suivi par deux P6 dont le deuxième est très *gluant" (argile et mondmilch). On arrive alors à un très beau P30 dont le fond est malheureusement terminé par une fissure impénétrable. Dans ce P30, il y a quelques lucarnes donnant sur des petits puits parallèles mais aucune autre suite.

La baume fait actuellement -101m pour 160m de développement. Trois tirs ont été fait dans une fissure avec courant d'air mais si la baume se termine tour près du Réseau des Fées (à 80m de distance et 13m de dénivellation d'une petite cheminée du réseau) une jonction semble encore bien difficile.

Après la première ...

La lueur d'espoir pour rejoindre le réseau n'est toutefois pas éteinte et si il le faut on creusera ailleurs !
Jack

28.05.08

18:24:00,
Catégories: Activités spéléo, Explo/Topo, Berne

Turnen (mai 2008)

Dimanche, on est monté à l'alpage de Turnen, dans les préalpes bernoises.
Au programme :

Une petite première, le T-23, qui s'ouvre presque au sommet de la montagne avec un puits de 8m, petit couloir et arrivée dans une belle salle (environ 10-15m de diamètre)


Photo du puits d'entrée

On a également commencé une désob sur le T22 tout proche, dans lequel une suite est clairement visible. Des motivés pour creuser ?

Et finalement on est allé marquer et photographier des trous très prometteurs, mais pour lesquels il faudra attendre que les derniers névés fondent.


Une vue de l'entrée du T28 avec Hervé content ;-). Il vient de voir la suite...

L'entrée est un peu instable mais le puits derrière semble pas mal du tout et pourrait mesurer environ 25m avec trois paliers.


Le puits du T28

Voilà pour cette sortie. Seule déception le T14 que le fermier a rebouché. Mais la région a déjà suffisamment de trous intéressants et en plus, comme ça a été le cas pour nous dimanche dernier, le panorama à 360° lorsqu'il fait beau est superbe.

Hervé et Vivien

<< 1 ... 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 >>