Pages: << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 48 >>

30.04.21

Baumme 4 du Creux des Fayes et chalet GSL ( avril 2021 )

Participants : Evelyne, Vivien et Jack

Montée à notre chalet des Yarpes par la route du Pré de Mollens qui est praticable jusqu'à l'alpage et là, Jack décide de profiter du soleil et des pâturages dégagés de neige pour aller faire des photos.

Quant à Evelyne et Vivien, ils s'enfoncent dans la forêt encore bien enneigée afin de se rendre à la Baume no.4 du Creux des Fayes, mais ayant des difficultés à trouver l'entrée, Vivien fait un aller-retour au pas de course pour aller chercher le GPS que Jack avait avec lui.

L'entrée est alors trouvée facilement et Vivien peut ainsi descendre le puits pour aller voir le fond où, d'après les archives, une désobstruction entre une grosse dalle et la paroi pourrait être rentable.



Après environ une heure de creuse, un bout de passage est dégagé mais pour continuer le travail il faudrait ressortir les déblais jusqu'à la surface car il n'y a pas assez de place au fond.

Evelyne et Vivien rejoignent ensuite le chalet où Jack les attends pour le pique-nique sur la terrasse ensoleillée. Après un bon "bain de soleil", Vivien rentre chez lui tandis que Evelyne et Jack restent encore un peu au chalet avant d'aller voir la Baume aux Détritus qui ne porte plus bien son nom car elle a été dépolluée en 2002 et revue en 2016.

En y arrivant, c'est la surprise car les bûcherons ont déposés un énorme tas de branchages résiduels dans la doline d'entrée et de ce fait il est quasi impossible de rentrer dans la cavité !

A signaler que c'est la deuxième cavité de la région dont l'entrée a été quasi obstruée par des branches !!!

20.04.21

Baume de Fontannaz Seule ( avril 2021 )

Participants : Evelyne et Jack

Lors d'une ballade, Maric et Alex (SSS) ont découverts une baume encore non inventoriée dans le vallon de l'Avançon de Nant (Bex).

Ils nous l'ont signalée et quelques jours plus tard, nous avons alors levé la topographie de cette étonnante cavité qui s'ouvre dans un conglomérat du Quaternaire avec ciment de tuf.

Le porche de 9 m de large se prolonge sur 8 m (+2m) dans la partie la plus profonde et il y a deux petits boyaux de chaque côtés. L'un n'a pas pu être exploré car il aurait fallu avoir des outils pour enlever un bloc.

16.04.21

Beautés cristallines ( avril 2021 )

Participants : Evelyne et Jack

Il suffit parfois de bien ouvrir les yeux pour découvrir des mini-cristaux tels que ceux-ci (gypse, taille max. : 2-3 mm) observés dans une mine et dont la beauté se dévoile particulièrement en macro-photos.

Depuis, on en recherche d'autres ...

30.03.21

Petite Mine de Travers ( mars 2021 )

Participants : Evelyne et Jack

La météo étant glaciale et très venteuse, rien de tel que d'aller se mettre au chaud dans cette mine qui fait un peu plus de 2 km de développement et dont les galeries sont très spacieuses.

C'était sympa ...

28.11.20

Perte de la Sagnette - The End ( novembre 2020 )

Participants : Ursula, Philippe et Marc

Après la décision de stopper les désobstructions dans cette cavité (juin 2020), il restait à ressortir le matériel superflu, dont le long tuyau qui servait à dévier l'eau, pour mettre un terme à ces 7 années de travaux.

Avec cette deuxième vague du coronavirus, il fallait quand même prendre quelques précautions et c'est une équipe de 3 personnes (masquées !) qui s'est occupé de faire le travail.

Nous avons laissés que quelques pachons métalliques dans le P3 et les cotes de maçon avec le grillage pour stabiliser la trémie.

Ainsi se termine cette aventure qui malheureusement ne nous a pas permis de trouver le collecteur de la Venoge.

Photos : Marc

14.11.20

Mine des Rayes ( novembre 2020 )

Participants : Evelyne et Jack

Petit tour dans le Pays d'Enhaut afin d'aller faire des photos et un petit complément topo dans l'ancienne mine de charbon des Rayes.

La montée pour y accéder sera quelque peu mouvementée, car en bas de la pente il y avait des chasseurs (qui ne se gênait pas pour tirer) et en haut des chamois qui nous bombardait de cailloux en traversant affolés les couloirs pour échapper aux tirs.

En arrivant au niveau de la terrasse où se trouve la mine, l'orifice est toujours invisible et on se demande si on est au bon endroit

Mais après quelques pas sur la terrasse, l'entrée est bien là, cachée au fond d'un renfoncement qui fait qu'elle est invisible depuis le bas.

Depuis le porche, on a une superbe vue sur le Pays d'Enhaut et la chaîne des Alpes qui s'étire tout au loin.

Près de l'entrée, le squelette d'un chamois (mort de vieillesse ou autre ?).

Quant au couloir d'entrée, il est bien spacieux.

Mais à une vingtaine de mètres de l'entrée, il y a un éboulement à franchir.

Puis on trouve un passage bas avec des étais enfouis au sol dans les gravats ... on se rend compte que ça devient vraiment moins solide.

Finalement, on s'est arrêté peu après sur un nouveau passage bas avec des étais pourris. Ici, les parois ne nous semblait pas assez saines pour poursuivre la visite en sécurité.

En étant dans le coin, nous avons aussi profité de monter au dessus de la mine pour rejoindre l'arête frontière VD-FR

Et profiter ainsi d'une vue magnifique sur les Dents des Bimis, le vallon des Morteys, la Dent de Folliéran et la Dent de Brenleire.

Ce fut vraiment une très belle journée d'automne.

10.11.20

16:43:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, Roumanie

Camp en Roumanie ( juillet 2020 )

Participants : Nicoleta, Anna, Vivien, Eric et Patrick + guides : Jim et Sura

Camp du 11 au 19 juillet 2020 en Roumanie organisé par Nicoleta.

Afin de marquer de façon plus spéciale l'anniversaire des 70 ans du club, nous avions prévu, depuis presque un an, un camp en Roumanie. Malheureusement, le covid a dissuadé la plupart des 17 personnes initialement inscrites et nous nous retrouvons en petit comité de 5 personnes.

Les arrivées ont été différées en raison des annulations et reprogrammations de vols. Le groupe s'est retrouvé donc au complet le samedi soir, le 11 juillet, dans le village de Horezu et nous avons d'emblée goûté à la gastronomie roumaine traditionnelle, avec des sarmale (feuilles de chou farcies à la viande hachée de porc), servies avec de la polenta, mais aussi avec l'hospitalité roumaine, car nos hôtes nous ont servi ces mets à dix heures passées.

Jour 1

Le dimanche le 12 juillet a marqué le coup d'envoi pour les découvertes culturelles, spéléologiques, sociales, culinaires de la Roumanie.

Nous avons commencé par la visite du Monastère de Horezu, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, joyau de l'architecture en style brancovesc, typique de la Roumanie.

Monastère de Horezu

Afin de se mettre un peu sous terre, nous avons aussi visité une petite cavité, la Grotte de l'ours située dans les Gorges du Bistrita, mais surtout l'impressionnante Saline de de Ocnele Mari creusée à plus de 200m sous la surface et dont l'accès se fait par un trajet en bus pendant plus de 10 minutes à travers des galeries impressionnantes.

Pestera Ursilor

Salina Octele Mari (mine de sel)

Le dimanche a aussi été le jour où nous sommes arrivés à notre destination finale, le village de Ponoarele, point de départ pour les visites spéléo et où nous avons rencontré Jim et Sura, nos super guides pour la semaine.

Hôtel à Ponoarele

Repas avec les guides roumains

Jour 2

Visite de Pestera Bulba

Jour 3

Pestera din dealul Curecea

Le mardi, 14 juillet nous sommes allés visiter la Grotte de Curecea, en traversée. Nous sommes rentrés par une doline d'effondrement et nous sommes vite arrivés dans de belles galeries type galerie de métro. Après la sortie, le trajet de retour s'est fait à travers forêts et champs. Nous nous sommes donc imprégnés de l'ambiance rurale roumaine. Le passage à côté d'un hameau de maisons isolées ou les habitants faisaient les foins à la main, a complété encore plus nos impressions de la vie dans encore bon nombre de villages reculés.

Soirée dégustation de vins roumains

Jour 4

Ballade Crovuri dans le parc national Mehedinti

Mercredi a marqué un jour de pause spéléo pour prendre le départ pour une randonnée de presque 15 km dans une zone appelée Crovuri, pour voir les plus grandes dolines d'effondrement de la Roumanie, qui ont l'air de vraies vallées de plusieurs km. La rencontre avec des troupeaux de plusieurs centaines de moutons, gardés par des chiens de bergers ayant un collier à clous pour pouvoir se battre avec les loups, nous a plongé dans une ambiance "film médiéval", qui est encore une réalité pittoresque dans les Carpates roumaines.

Jour 5

Pestera Topolnita - Réseau actif avec rivière


Le porche fait 70 m de hauteur !!

Jour 6

Pestera Topolnita - Réseau Fossile

Vendredi nous retournons une fois de plus à Topolnita, cette fois-ci pour y visiter la galerie fossile. L'ouverture de la porte doublement blindée a pris aux guides plus d'un quart d'heure et nous avons vite compris la nécessité de cette porte, car la grotte recèle un trésor spéléologique d'une grande beauté, mais aussi un trésor de faune, car la galerie d'entrée est le nid de milliers de chauve-souris. Cette première partie avec l'odeur pestilentielle de tonnes de guano, a vite laissé la place à de magnifiques galeries qui ont été la source de dizaines de "wow".

Jour 7

Voilà que le départ approche, plus qu'un jour de tourisme. Nous profitons de la journée pluvieuse de samedi pour faire un tour vers la ville thermale des Bains de Herculane (joyau du thermalisme en Roumanie au 19e siècle, aujourd'hui malheureusement tombée en ruine) , ainsi que les Gorges du Danube et la statue de Décébale, premier roi des daces au 1er siècle après JC, sculptée dans la montagne au bord du Danube.

Visite au bord du Danube

Anciens bains impériaux d'Herculane

Sculpture de Décébale proche d'Orsova

C'est avec regret que nous quittons l'hôtel direction l'aéroport de Bucarest, le dimanche à l'aube. Cette région encore authentique de la Roumanie, avec ses magnifiques paysages et ses gens tellement accueillants, dont le rythme de la vie semble sorti d'un livre d'histoire, a su nous envoûter et un air de nostalgie planait dans nos cœurs.

Photos : Tout le monde

31.10.20

13:03:00,
Catégories: Activités spéléo, Vaud - Jura, Initiations

Initiation aux techniques verticales ( octobre 2020 )

Participants : Eric, Jocelin et Tanguy

Samedi matin à l'heure ou le soleil se lève, on se rejoint au local du club pour récupérer le matériel. Ensuite direction la cabane des Yarpes. Là, nous retrouvons Marc, Patrick et Philippe déjà à l'œuvre pour ranger la cabane et la préparer pour l'hiver.

Vue magnifique depuis la cabane

L'initiation se déroule sur une falaise proche de la cabane. Il fait un temps magnifique alors c'est agréable d'être dehors. Après la présentation du matériel et quelques explications théoriques, place à la pratique.

La falaise qui a été équipée pour l'initiation aux techniques verticales

On commence par la montée qui se déroule sans accrocs malgré les deux fractionnements placés le long de la paroi et qui complique la tâche, mais qui permet d'être préparé à toutes les situations. La décente est un peu plus difficile pour Jocelin, mais pas d'inquiétude, ce sera pour une prochaine fois.

Après le pique-nique à la cabane, Eric et Tanguy partent explorer le gouffre du Pré de Ballens, avec un joli puits de 12 m pour commencer et un superbe méandre ensuite.

Samedi soir, la journée se termine sur un magnifique coucher de soleil, une superbe journée.

A bientôt

Tanguy

25.10.20

Gouffre du Chevrier ( octobre 2020 )

Participants : Patrick (GSL), Pierre, Sébastien et Claude-Alain (SCC)

En raison du COVID, notre traditionnel camp annuel SCC/GSL de canynoning a été annulé. Pour nous retrouver quand même un fois ensemble, nous décidons de faire une sortie au Gouffre du Chevrier.

Le jour J, la météo est très bonne, mais les jours avants il a bien plu alors nous nous attendons a avoir pas mal d'eau !

L'équipe au départ en mode "COVID"

Le méandre fossile avant la rivière

On a enfin les pieds dans l'eau

Et là, ça commence à mouiller

Mais c'est un joli passage

Au sommet de la cascade de 7m

Et la même cascade vue du bas

Et enfin, nous voilà à la Grande Cascade ... merci la PVC !

Petit contrôle du barrage pour les mesures de débit en cours

Sur le chemin du retour au chalet du Fer

C'était vraiment une magnifique sortie et le Chevrier est toujours aussi sympa.
Patrick

Photo : S.Pittet et Patrick

06.10.20

Dépollutions dans le Jura vaudois ( octobre 2020 )

Participants : Evelyne, Otto, Vivien et Jack

Comme chaque année, des dépollutions ou des contrôles sont effectués dans le cadre de la convention DGE-ISSKA-GPV. Après une première sortie ou deux cavités ont été contrôlées (pas de nouvelle pollution), une journée a été consacrée à la dépollution de trois autres cavités.

Le matin, ont s'est occupé d'une doline sur la commune de l'Abbaye qui était remplie de bouteilles, et cela malgré le fait qu'elle soit loin de tout.

Fin du travail

Des sacs bien remplis

Nous sommes allés voir ensuite un petit puits dans la région du Marchairuz dont le fond contenait peu de déchets, mais les bouteilles étaient remplies d'un liquide vraiment nauséabonds. Beurk ...

En début d'après-midi, pique-nique à la cabane des Electriciens avec une forte pluie et un froid glacial, puis sans Jack les trois autres ont encore été voir une petite baume vers le sommet du Mont-Sallaz signalée par Gérard.

Ce fut une journée bien remplie et utile.

Photos : Jack et Otto

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 48 >>