Pages: << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 42 >>

02.09.18

Grotte de Vallorbe ( septembre 2018 )

Participants : Eric, Pierre, Alicia, Jean-Noël, Corinne et Nicoleta

Notre équipe de spéléos franco-suisses n’est pas à sa première sortie, donc nous nous connaissons et connaissons nos habitudes. Cette fois-ci, le RV est donné pour 9h sur le parking de la Grotte touristique.

Après les retrouvailles fort sympathiques, nous commençons à se préparer. La première question importante c’est “Néoprène ou pas néoprène”, à laquelle nous nous accordons tous : “pas néoprène”, sauf pour celui qui équipe la vire, notamment Eric.

Après s’être annoncé à l’entrée de la grotte touristique, nous entrons. Nous visitons rapidement la partie touristique, car nous ne l’avons pas tous visitée encore. Nous avons ensuite vite trouvé l’endroit par où il faut quitter la partie touristique et pénétrer dans celle non-touristique.

Le niveau de l’eau est très bas, ce qui fait qu’Eric qui équipe la vire transpire à grosse goutte, car aujourd’hui, la néoprène ne sert à rien. Néanmoins, la vire est vite équipée et nous progressons vers la Salle des Aiguilles, après la montée pour quitter la rivière.

Equipement de la vire

Après la visite de la belle salle avec les fistuleuses et le picnic, nous progressons dans la magnifique Galerie des Gours et vers le Pot de Moutarde. Une fois passée la Galerie des Gours, nous avons du mal à comprendre si nous avion atteint le Pot de Moutarde ou bien si nous sommes encore avant, car nous ne retrouvons pas des éléments de la topo, comme les P5 et P7 après la Salle du Miroir. Par contre, nous rencontrons un beau lac vert émeraude, qui n’est pas sur la topo … à moins d’être déjà dans la Salle Issante ??? Mystère…

Salle des Aiguilles

Galerie des Gours

Lac d'un vert émeraude

En tout cas, ce point a marqué le début de notre retour, qui s’est fait dans la même bonne humeur que l’aller.

Une fois dehors, nous nous changeons, en étalant sur le parking nos affaires : c’est là qu’on voit qu’en spéléo on utilise pas mal de matos quand même.

Comme toute expé qui se respecte, nous clôturons la journée autour de quelques bières fraîches dans un bar à Vallorbe.

Texte et photos : Nicoleta

30.08.18

Doline vers Boutavent ( août 2018 )

Participants : Evelyne et Jack

Visite d'une grande doline très polluée vers le Boutavent (Jura vaudois) avec dans la foulée l'établissement d'un rapport d'assainissement pour le GPV (Goupe Patrimoine Vaud).


Aperçu de la pollution

Et un autre aperçu

Affaire à suivre ...

28.08.18

14:09:00,
Catégories: Autres activités, Canyons

Canyon de Coiserette ( août 2018 )

Participants : Maureen, Ludo et Patrick

Sortie familiale dans ce joli canyon près de Saint-Caude (département du Jura), donc proche de chez nous. Le débit était faible et comme la température de l’air était caniculaire, l’eau était agréable. Seul danger de la journée, gros orages prévu en fin d’après-midi alors on est sortis avant et arrivés à la voiture on a eu droit à la pluie.

C'est des photos avec un smartphone de la première cascade de 25m, car après plus possible de faire des photos.

26.08.18

Baume de l'Oubli ( août 2018 )

Participants : Hervé, Marc et Jack

Nouvelle séance de désobstruction. Les conditions sont cette fois moins humides, mais le courant d'air est toujours bien présent.

Le tas de gravats commnene à prendre de l'ampleur

Entre deux séances au fond ...

Au premier plan , le bidon modifié pour tirer les gravats

A la prochaine séance, il va falloir s'occuper des parois au terminus car elles deviennent trop délitées.

31.07.18

13:08:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, Roumanie

Balkan Cavers Camp ( juillet 2018 )

Lorsque j’ai entendu que le Balkan Cavers Camp de cette année aurait lieu en Roumanie entre le 2 et le 8 juillet, en tant que roumaine, il a été clair pour moi que j’allais y aller.

Le Balkan Cavers Camp c’est un camp spéléo organisé chaque année dans un des pays de la région des Balkans.

Me voilà donc débarquée dans Tara Hategului (région Hateg, au centre de la Roumanie). C’est une magnifique région, encore très authentique, comme beaucoup d’endroits en Roumanie, pas encore touchée par le tourisme de masse. C’est une région pleine d’histoire, le berceau des ancêtres des roumains d’aujourd’hui (l’antique Dacie se trouvait dans cette région).

Dès le début j’ai été impressionnée par l’extraordinaire organisation de l’évènement par l’équipe d’organisation : prise en charge des participants, activités proposées (spéléo, canyoning, randonnée), l’inscription aux excursions, le transport depuis le site du camp jusqu’aux endroits des activités, conférences scientifiques le soir, soirées à thème pour les participants.

Cérémonie d'ouverture

Ambiance


Concours photo « Speo-Arta »

Transport à la roumaine (nous n’allions pas loin)

Une fanfare qui jouait de la musique populaire roumaine a mis de l’ambiance dans le camps.

Je suis restée 3 jours complets sur place, pendant lesquelles j’ai eu la chance de visiter les grottes et canyons suivants :

Cheile Banitei - petit canyon très beau, que j’ai découvert grâce au Geocaching

Pestera Bolii est fameuse pour cette image - on peut y voir un cœur

Pestera Cioclovina Uscata - petite grotte qui a été utilisée pendant la 2ème guerre mondiale pour l’extraction du phosphates des dépôts de guano-phosphates présents en abondance dans la grotte.

Entrée Pestera Cioclovina Uscata

Petite Porte Pestera Cioclovina Uscata

Pestera Cioclovina cu apa - un réseau de deux grottes qui communiquent (réseau Ponorici-Cioclovina), aquatique, avec une magnifique rivière souterraine et de belles formations.
Entrée

Galeries dans Pestera Cioclovina cu apa

Fundatura Hobeni - une grotte qui a quelque puits et qui finit dans une salle argileuse. Trois heures de marche d’approche dans un paysage idyllique, typique de la Roumanie

Entrée Fundatura Hobeni

Pestera Fundatura Hobeni

Pestera Sura Mare - un très grand réseau, que nous avons parcouru sur presque 3.5 km le long d’une magnifique rivière souterraine qui coule pratiquement le long d’une faille profonde de plus de 80 m par endroit, avec une largeur de 3-5 m environ. Il y a de belles concrétions tout au long du cours de la rivière. Notre objectif de la journée a été une immense salle de plus de cent mètres de longueur-largeur-hauteur avec de grands gours en calcite blanche.

Marche d’approche pour Pestera Sura Mare

Porche d’entrée Pestera Sura Mare

Les énormes gours

Pestera Sura Mare

Texte et photos : Nicoleta

27.07.18

Baume no.3 du Pré d'Aubonne ( juillet 2018 )

Participants : Evelyne, Hervé, Marc et Jack

Poursuite des désobstructions dans cette baume dont l'entrée, en hiver, est dégagée par le courant d'air. Le tripode fabriqué par Hervé facilite la remontée des bidons, mais il faut encore de l'huile de coude pour les tirer !

Le départ du puits

Et encore un bidon

En repartant, le tas de déblais commence a être sympa

En fin de journée, un petit trou permet de voir un vide (suite ?), mais il faut encore agrandir le passage pour pouvoir passer.

20.07.18

Lapiaz des Cases d'Aveneyre ( juillet 2018 )

Participants : Evelyne et Jack

Prospection sur la partie basse du lapiaz des Cases d'Aveneyre dans une chaleur étouffante. Cette année, à cause de la chaleur et des nombreux orages, la densité de la végétation est impressionnante ce qui ne facilite pas la progression et rend une partie du lapiaz quasi inaccessible. Deux fractures semblent intéressantes et sont à revoir ultérieurement.

Sur un replat dégagé du lapiaz (avec vue sur les grottes aux ours) avant de s'enfoncer dans la végétation

A noter que le courant d'air glacial à l'entrée inférieure du Gouffre Paradis était décoiffant !

27.06.18

22:00:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, France

Sortie Spéléo-géocaching au Gouffre des Ordons (Doubs) (Juin 2018)

Participants: Philippe C. (GSL), Philippe V. (sympathisant GSAM et Catamaran), Alain et Guillaume.

La décision de faire cette sortie s'est préparée il y a environ une semaine.
Selon ce que j'ai vu sur la fiche de ce gouffre sur le site, ce gouffre avait déjà été visité en 2010 par 4 membres du GSL (qui ont eu de la peine à trouver l'entrée).

Une fois la date qui arrangeait tout le monde trouvée, nous nous sommes données rendez-vous point parking aux alentours de 19h30-20h. Tout le monde a de l'avance, donc nous nous équipons et allons vers l'entrée, qui, cette fois, fut facilement trouvée.
Nous avons une corde de 60 mètres qui suffira pour toute la descente.
C'est Alain, sous la supervision de Philippe V. (sympathisant GSAM, Groupe Spéléologique Archéologique Mandeure, et Groupe Spéléo Catamaran) qui équipe, et entre dans le puits à 19h45, puis le premier puits passé, c'est Guillaume qui se remémore les différentes manipulation avec mon aide, et qui descend.

Je suis le dernier à descendre, et je dois dire que le P18, commençant dans une faille étroite sur 3 mètres, puis débouche "plein vide", est impressionnant.
Comme toute cette grotte d'ailleurs.

Philippe C. descente du P18 (photo d'Alain)

Quels volumes, de magnifiques concrétions et coulées, on ne sait plus où regarder.
Regarder où on met les pieds, par exemple, est peut-être le mieux à faire, car, si le passage est balisé (avec des rubalise du plus mauvais effet, pour une raison évidente de préservation), le passage de nombreux spéléologues rend le sol lisse et glissant.


"Méduse"


Bénitier

Nous allons vers le fond du gouffre, tout en admirant les concrétions, puis il y a un passage où marcher ne suffit plus, une petite montée et nous sommes dans la salle terminale.
Nous voyons qu'une désobstruction a été tentée, mais cela semble encore étroit, nous en resterons donc là. Evidemment, en geocacheurs que nous sommes, nous n'oublierons pas de trouver la boîte et signer le carnet à l'intérieur.


Alain


Philippe V.

Petite pause au fond, puis demi-tour, tout en faisant quelques photos au passage, et nous arrivons déjà à la base du P18.
Je monte en premier, suivi de Guillaume, puis c'est Philippe V., suivi d'Alain qui déséquipe.

À 21h45, tout le monde est dehors, après 2h passées sous terre.

Guillaume à la sortie

Retour au parking, on se déséquipe, on boit un truc, on mange une morce, puis chacun rentre, je serai le dernier rentré, un peu plus tard que minuit.

Jolie sortie dans un gouffre spectaculaire.

Philippe C.

23.06.18

22:00:00,
Catégories: Activités spéléo, Initiations

Initiation spéléo à la Grande-Rolaz pour groupe Geocaching (Juin 2018)

Participants: Eric, Nicoleta, Philippe C., Laure, Pierre-Do et Florian

Lors de l'assemblée générale en début d'année, la question pour savoir si on pouvait faire une initiation spéléo pour les géocacheurs était envisageable fut posée.
Le oui fut donné et cette sortie a pu être prévue.

C'est donc Eric, Nicoleta et moi qui nous proposons pour ceci.
Une fois le lieu idéal trouvé, et les grandes lignes posées, nous voyons tout de suite que 3, ce ne serait pas assez, nous embarquons donc Laure et Pierre-Do avec nous.
Florian, qui n'avait jamais fait de spéléo "verticale" s'est également joint à nous en tant que participant, et maître du feu pour les grillades.

Un peu plus tard que prévu, les premiers commencent à arriver, puis quelques minutes plus tard, tout le monde ou presque est là.

Eric commence par présenter l'équipe, nos activités, quelques règles de sécurité et le déroulement de la journée.

La partie initiation dans les arbres a pu être mise en place quelques jours plus tôt, afin de gagner un temps précieux, car, on l'a bien remarqué, il faut relativement beaucoup de temps pour initier les participants (et ce n'est de loin pas un reproche).

En plusieurs équipes, nous nous séparons et allons vers les arbres afin d'apprendre les manipulations et techniques.

L'installation pour le puits a été mise en place lors de la pause "de midi" (à 14h en fait)

L'après-midi est consacré à la descente dans la grotte et la visite (et, bien sûr, les geocacheurs n'auront pas oublié de chercher la geocache au fond), et, évidemment, la remontée.

La liste de 18 participants avait été augmentée à 24, mais on a vu, que, même si 4 n'ont malheureusement pas pu venir, c'est beaucoup de monde, nous avons clairement été très optimistes sur ce point.

Mais tout s'est passé à merveille, et vraiment les commentaires, avant, pendant, et surtout après nous motivent à continuer des initiations de ce type.

Pour nous, en tout cas, ce fut un grand plaisir. Et si ça doit se répéter à l'avenir, nous le ferions très volontiers (peut-être un peu différemment, maintenant nous avons vraiment une meilleure idée de toutes les tâches à accomplir).

Pour notre part, après le départ des derniers, et avoir tout rangé, nous terminerons cette journée par un bon repas au restaurant du Col du Marchairuz.

A tous les participants, je dis un grand Bravo, et Merci. Cette journée était vraiment au top.

Texte: Philippe C.
Photos: Nicoleta, Philippe C.

Voici, le lien vers quelques impressions des participants (les pseudonymes Geocaching sont: lepervier pour Eric, labecasse pour Nicoleta et pchappuis pour moi):

21:00:00,
Catégories: Activités spéléo, Visites, France

Grotte d’Archamps (juin 2018)

Participants:
Valentin P., Felix, Valentin B.

Sortie à la Grotte d’Archamps proposée par Valentin P. afin d’explorer un grand classique du Salève.

Rendez-vous donné par Valentin dans Genève, puis nous montons au parking en voiture en traversant les rues de Genève encore complètement endormie. Arrivés au parking, nous prenons nos kits et sac de randonnée, puis montons vers l’entrée de cette grotte. Au début, le chemin est très bien marqué, mais au bout d’une demi-heure, nous devons improviser et quitter le chemin pour garder la bonne direction. Après avoir passé plusieurs pierriers et pentes terreuses nous arrivons devant l’entrée de la grotte qui est bien cachée derrière deux écailles dans la falaise (si on oublie toutes les inscriptions autour de l’entrée…).

C'est maintenant temps de s'équiper, de mettre les sacs à l'abri et rentrer dans la grotte ! La galerie d'entrée est très impressionnante de part sa dimension et sa propreté, pas besoin de ramper, grand luxe. Nous avons juste été très surpris par la quantité impressionnante de moustiques tout au long de cette première galerie.

Nous repérons un petit boyau à droite qui part à seulement quelques dizaines de mètres de l'entrée, il n'est pas indiqué sur la topo que nous avons. Nous avons décidé de le garder pour le chemin du retour, nous continuons donc notre chemin dans cette grande galerie qui descend dans les profondeurs du Salève.

Après environ 150m, une deuxième petite galerie part du boyau principal. Ce coup-ci elle est bien indiquée sur la topo : la Galerie Pascal, nous décidons de l'explorer. Malheureusement, cette galerie devient très vite trop étroite pour continuer et nous devons faire demi-tour.

Quelques mètres après cette Galerie Pascal, nous arrivons sur le premier passage demandant une corde : un petit ressaut de 2m très glissant. Une chaine est déjà en place, mais nous décidons d'installer une corde pour faciliter la descente(on mets la corde également sur le second point pour la forme, même si celui-ci est très rouillé). Ce ressaut est très joli avec une colonne sur le côté et un petit lac en bas.

Nous continuons notre chemin toujours dans une très belle galerie qui descend correctement avec une bonne couche de glaise sur le sol. Des marches ont été creusées dans la roche pour descendre sans corde.

Cette galerie est assez intéressante car elle traverse des énormes failles

Ainsi que des secteurs avec de grands gours au sol

Cette galerie nous amène ensuite à la première étroiture, très facile qui débouche sur une autre galerie avec un tout petit ruisseau au sol avec d’un côté la perte d’eau qui se bouche très rapidement et de l’autre la galerie qui mène à la suite de la visite. La perte doit être en cours de désobstruction/minage car un câble électrique est présent sur le sol ainsi que beaucoup de gravats. Après environ 80m, nous voilà dans la grande salle d’où part trois autres galeries.

Nous décidons d’explorer la galerie qui mène au siphon en premier. C’est une galerie qui part du bas de cette grande salle, il y a de magnifique gours tout le long. Cette galerie doit encore être en cours d’exploration car un tuyau pour vider le siphon est présent ainsi que des câbles électriques dont un qui part dans le siphon, ce qui laisse suggérer que le siphon a déjà été vidé.

Nous retournons dans la grande salle pour explorer deux galeries partant vers l'Est, nous commençons par la galerie basse qui s'arrête en bas d'un puit au bout de quelques mètres. La galerie haute (quelques mètres au-dessus de la basse) est plus longue, il y a une étroiture très facile et donne sur la base d'un autre puit équipé d'une corde pour le remonter. Nous n'avons pas voulu remonter ce puit ne sachant pas comment l'amarrage a été fait ni dans quelle condition il se trouve.

Une fois de retour dans la grande salle, nous partons pour la galerie Ouest, il faut monter le ressaut de 5m qui est tout équipé avec des échelons et une chaine, nous l'avons donc passé en mode via ferrata. Une autre galerie continue en haut de ce ressaut, c'est une galerie remplie de glaise sur plus de 2m de haut.

Énormément de « graffitis » dans cette grotte, il y a en a vraiment tout le long, mais plus on va profond et plus les dates sont anciennes, ici 1914 et 1931. Vers l’entrée les dates sont plus du XIXème. Certains graffitis ont vraiment été fait avec grand soin : au pinceau et très bien écrit.

D’autres sont plus originaux comme ce smiley en glaise

Le fameux pont en glaise de cette cavité, petite pause photo en dessous !

Il y a eu un petit atelier modelage apparemment

Cette galerie se finie par un fond de puit, sur lequel, encore une fois, il y a une corde mais nous n’avons pas pris le risque de le remonter. Nous avons donc fait demi-tour direction la surface. Encore une dernière photo au trépied dans la grande galerie près de la surface.

Une fois de retour à la surface, nous nous sommes changés et nous sommes descendus en mode glissade dans une pente terreuse/pierrier pour gagner du temps (ce qui a été très efficace !). En conclusion, c’est une très belle grotte avec de très belles galeries, quelques concrétions, parfait pour une ballade du dimanche ou une initiation.

Valentin B.

photos : Valentin B. et P.

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 42 >>